Accueil Investissements financiers Immobilier comme investissement Biens en viager : une niche d’investissement à explorer ?

Biens en viager : une niche d’investissement à explorer ?

528
0
Biens en viager : une niche d'investissement à explorer ?

En quête d'opportunités d', vous avez sûrement entendu parler du viager immobilier. Cette niche peut sembler complexe et mystérieuse, mais si elle est bien comprise, elle peut se révéler une source intéressante de rendements. Alors, le viager est-il un investissement à explorer ? Nous vous invitons à prendre connaissance des informations qui suivent pour mieux comprendre ce mode particulier d'acquisition immobilière.

Le viager immobilier : comprendre les bases

Définition du viager immobilier

Le viager, c'est quoi exactement ? En termes simples, il s'agit d'un contrat de immobilière particulier. À la différence de la vente classique où l'intégralité du prix est versée lors de la transaction, le paiement dans le cadre d'un viager se fait sous forme de rente versée régulièrement au vendeur (appelé crédirentier) jusqu'à son décès. Le montant de cette rente est fixé lors de la signature du contrat en fonction de plusieurs critères dont notamment l'âge et l'état de santé du vendeur.

Fonctionnement et spécificités

Au moment de l'accord, un « bouquet » initial peut être demandé par le vendeur. Ce bouquet n'est pas obligatoire mais il est couramment pratiqué. Il sert à déterminer le montant des rentes qui seront versées par la suite. Plus le bouquet est élevé, moins les rentes seront importantes. Le risque principal pour l'acheteur (débirentier) réside dans la durée du versement de la rente. Si le vendeur vit très longtemps, le coût total de l'acquisition peut dépasser la valeur réelle du bien.

Maintenant que nous avons compris les bases du viager immobilier, il est temps de se pencher sur les différents modèles d'investissement disponibles.

Viager libre ou occupé : quel modèle pour investir ?

Le viager occupé

Dans un viager occupé, le vendeur continue à vivre dans le vendu jusqu'à son décès. L'acheteur ne peut donc pas en prendre possession immédiatement, même s'il en devient officiellement propriétaire. C'est le modèle le plus courant.

Le viager libre

Le viager libre, quant à lui, permet à l'acheteur de disposer du bien immédiatement après la signature du contrat. Il peut y habiter ou le mettre en . En contrepartie, la rente sera plus élevée qu'en cas de viager occupé.

Lire aussi :  Stratégie d'allocation d'actifs : optimisez votre investissement sur plusieurs années

La question du choix entre ces deux formes de viager est essentielle et doit être prise en compte en fonction des objectifs que vous poursuivez avec votre investissement. Toutefois, n'oublions pas que ce type d'investissement offre également des avantages fiscaux et financiers non négligeables.

Les avantages fiscaux et financiers du viager

Les bénéfices fiscaux

Le viager offre des avantages fiscaux certains . La rente viagère versée au crédirentier bénéficie d'un abattement sur l' sur le revenu. De plus, lorsque la vente est conclue en viager occupé, l'acheteur n'est pas imposé sur les revenus fonciers et n'a pas à payer de taxe foncière.

Un investissement intéressant

D'un point de vue financier, il faut retenir que la valeur du bien est généralement inférieure à celle du marché lorsqu'il est vendu en viager. De plus, cet investissement peut être une source de revenus complémentaires pour l'acheteur.

Arrivés à ce point, vous devez probablement vous demander comment évaluer le d'un bien en viager. C'est précisément ce que nous allons voir dans la section suivante.

Évaluer d'un bien en viager : erreurs à éviter

Méthodes d'évaluation

Pour déterminer le juste prix d'un bien en viager, plusieurs facteurs entrent en compte : la valeur vénale du bien, l'âge et l'état de santé du crédirentier, le taux d'intérêt retenu pour calculer la rente… Il existe des méthodes et des barèmes spécifiques à consulter avant de se lancer.

Erreurs courantes

L'une des erreurs les plus courantes lors de l'évaluation d'un bien en viager est de sous-estimer la durée de vie du vendeur. Une autre erreur serait de ne pas prendre en compte le coût total réel de l'investissement, incluant le bouquet et les rentes à verser.

Avant de nous pencher sur les stratégies d'investissement, il convient de souligner la dimension sociale du viager.

Lire aussi :  Smart contracts : quels risques de sécurité à connaître ?

La dimension sociale du viager : un investissement responsable

Influence sur le marché immobilier

Le viager peut avoir une influence positive sur le marché immobilier. En effet, il facilite l'accès à la propriété pour les jeunes générations et permet aux personnes âgées de bénéficier d'un complément de revenus tout en restant dans leur logement.

Un acte solidaire

Au-delà des avantages financiers, l'investissement en viager peut être perçu comme un acte solidaire. Il contribue en effet à améliorer la des personnes âgées.

Après avoir pris conscience de cet aspect important, nous allons maintenant explorer les différentes stratégies d'investissement en de viager.

Stratégies d'investissement : quand et comment revendre un viager

Quand revendre ?

Savoir quand revendre un bien acquis en viager dépend principalement des besoins financiers de l'acheteur. Si ce dernier a besoin rapidement d'une somme importante, il pourra envisager de revendre le bien. Cependant, il faut toujours garder à l'esprit que la revente avant le décès du crédirentier nécessite son accord.

Comment revendre ?

Pour revendre un bien en viager, plusieurs options s'offrent à vous : vendre le bien à un tiers, le proposer en location, ou encore le transmettre à vos héritiers. Chaque option a ses avantages et inconvénients qu'il convient d'évaluer attentivement.

Pour conclure cet article, faisons un rapide récapitulatif des points clés abordés.

Le viager immobilier est une forme d'investissement qui offre de nombreux avantages, aussi bien financiers que fiscaux. Il permet aux seniors de rester dans leur logement tout en bénéficiant d'un complément de revenus. Les acheteurs, quant à eux, ont la possibilité d'accéder à la propriété sans avoir à débourser immédiatement la totalité du prix de vente. Cependant, comme tout investissement, le viager comporte des risques qu'il faut connaître et mesurer avant de se lancer. Il est donc crucial de faire une évaluation précise du bien et du montant de la rente afin d'éviter toute mauvaise surprise.

4.4/5 - (10 votes)

En tant que jeune média indépendant, secret-defense.org a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News