Accueil Actualités Constructeur de maisons AST : détails de la procédure de sauvegarde

Constructeur de maisons AST : détails de la procédure de sauvegarde

219
0
Constructeur de maisons AST détails de la procédure de sauvegarde

AST Groupe, constructeur de maisons basé à Décines, est confronté à une crise de l'immobilier neuf qui impacte sévèrement le secteur des maisons individuelles. Face à une forte chute des commandes et une situation financière tendue, l'entreprise a dû solliciter une procédure de sauvegarde accélérée auprès du tribunal de commerce de Lyon ce vendredi 19 avril 2024.

Contexte économique et conséquences sur AST Groupe

et dettes en déséquilibre

AST Groupe comptait 589 employés et 189 agences pour 1641 logements livrés en France en 2022. Malgré ce poids opérationnel conséquent, la société est fragilisée par un contexte de marché dégradé. Fin mars 2024, la trésorerie du groupe s'élevait à seulement 13 millions d'euros face à des dettes cumulées de 25,3 millions, soit un endettement net préoccupant de 8,2 millions d'euros. La forte chute des commandes a déstabilisé les équilibres financiers.

Mesures préalables de

Avant même de demander la protection du tribunal, AST avait déjà annoncé début mars un plan de restructuration d'envergure. Au programme : une réduction importante des effectifs, un recentrage géographique sur le sud-est, berceau historique du groupe, l'arrêt progressif de l'activité de promotion immobilière et la suspension de la cotation en Bourse. Malheureusement ce premier train de mesures n'a pas suffi à stopper l'hémorragie.

Le groupe espère désormais gagner du grâce à la sauvegarde accélérée pour pouvoir présenter un plan de continuation viable d'ici 4 mois maximum. La procédure implique un gel des créances pour les établissements financiers, actionnaires fondateurs et créanciers publics, mais épargnera les clients, fournisseurs et sous-traitants. AST assure qu'il restera pleinement opérationnel pendant toute la période d'.

Cette crise sévère n'est malheureusement pas un cas isolé dans le secteur, puisque plusieurs grands promoteurs nationaux comme Nexity, Vinci Immobilier ou Bouygues Immobilier ont également annoncé des plans sociaux massifs depuis le début de l'année 2024. Le marché de la individuelle neuve semble durablement affecté par le retournement de conjoncture.

Lire aussi :  Panorama des SCPI : pierre-papier en vogue

Plan de sauvegarde accélérée pour pérenniser les opérations

Périmètre et modalités de la sauvegarde accélérée

Cette procédure de sauvegarde n'implique directement que certaines parties prenantes du groupe AST :

  • Les établissements financiers
  • Les actionnaires fondateurs
  • Les créanciers publics

Ces entités devront notamment consentir à des arrêts de paiements temporaires. En revanche, les clients, fournisseurs et sous-traitants ne sont pas concernés par ce dispositif et continueront d'être servis normalement.

Maintien de l'activité pendant la période d'observation

La sauvegarde accélérée comporte une période d'observation de 4 mois maximum, durant laquelle AST poursuivra normalement ses activités. À l'issue de cette phase, le constructeur présentera un plan de continuité d'entreprise au tribunal, visant à rétablir durablement sa situation.

Fin mars 2024, la trésorerie d'AST s'élevait à 13 millions d'euros, pour un endettement net de 8,2 millions :

Montant
Trésorerie 13 M€
Dettes 25,3 M€
Endettement net 8,2 M€

Un secteur en crise

AST n'est pas un cas isolé dans un secteur de la individuelle en pleine tourmente. Depuis début 2024, de nombreux grands promoteurs nationaux comme Nexity, Vinci Immobilier ou Bouygues Immobilier ont dû annoncer des plans sociaux pour faire face à l'effondrement du marché.

Cette procédure de sauvegarde accélérée doit permettre à AST de disposer d'un répit pour restructurer son activité, ajuster ses effectifs et in fine garantir sa pérennité dans un particulièrement adverse. Le groupe aspire ainsi à traverser ce passage délicat sans mettre en péril ses chantiers et livraisons en cours.

Réalignement stratégique et sur l'emploi

Une procédure ciblée pour préserver l'activité

AST a demandé et obtenu l'ouverture d'une procédure de sauvegarde accélérée auprès du tribunal de commerce de Lyon le 17 avril 2024. Cette mesure vise à protéger les intérêts de ses partenaires commerciaux et de ses salariés, tout en permettant au groupe de rester pleinement opérationnel pendant la période d'observation de 4 mois maximum.

Lire aussi :  Michelin s'engage pour un salaire décent à ses employés

La sauvegarde accélérée concerne uniquement les établissements financiers d'AST, ses actionnaires fondateurs et les créanciers publics. Ceux-ci subiront notamment des arrêts de paiements temporaires. En revanche, les clients, fournisseurs et sous-traitants ne sont pas impactés par la procédure.

Un plan de restructuration déjà en cours

Ce choix judiciaire intervient dans le sillage d'un plan de restructuration annoncé début mars 2024, prévoyant :

  • Une réduction importante des effectifs
  • Un recentrage géographique sur le sud-est, berceau historique d'AST
  • L'arrêt progressif de l'activité de promotion immobilière
  • La suspension de la cotation en bourse du groupe

Une situation financière tendue

Malgré un d'affaires 2022 de 200,5 millions €, AST affiche une trésorerie de seulement 13 M€ fin mars 2024, pour 25,3 M€ de dettes, soit un endettement net de 8,2 M€ :

Indicateur Montant
Trésorerie 13 M€
Dettes 25,3 M€
Endettement net 8,2 M€

Cette procédure de sauvegarde reflète la crise profonde que traverse le secteur de l'immobilier neuf. Depuis début 2024, de grands promoteurs comme Nexity, Vinci Immobilier ou Bouygues Immobilier ont aussi lancé des plans sociaux pour faire face aux difficultés. AST espère que cette mesure lui permettra de pérenniser son activité en présentant un plan de continuation à l'issue de la période d'observation.

L'essentiel à retenir sur la procédure de sauvegarde accélérée d'AST Groupe

AST Groupe traverse une période difficile dans un contexte de crise de l'immobilier neuf. La procédure de sauvegarde accélérée initiée par le constructeur de maisons vise à stabiliser sa situation financière et à garantir la survie de l'entreprise. Des mesures de restructuration, comme la réduction des effectifs et le recentrage sur les marchés historiques, ont déjà été amorcées. L'issue de cette procédure déterminera l'avenir d'AST Groupe dans un secteur en pleine mutation.

4.6/5 - (9 votes)

En tant que jeune média indépendant, secret-defense.org a besoin de votre aide. Soutenez-nous en nous suivant et en nous ajoutant à vos favoris sur Google News. Merci !

Suivez-nous sur Google News