Une entreprise israélienne accusée d’avoir espionné un membre d’Amnesty

Publication: 31/07/2018

Le groupe israélien, NSO, spécialisé dans la cyber-surveillance militaire, est au centre d’une affaire dont il se serait bien passée. La structure est en effet accusée d’avoir espionné, via un logiciel espion, un membre de l’ONG, Amnesty International.

Selon le site I24 News, NSO est pourtant connu pour traiter principalement avec des agences de sécurité gouvernementales; à qui il vend “le spyware Pegasus qui permet aux pirates d’accéder aux données personnelles, d’écouter les appels téléphoniques. Mais aussi d’activer les caméras et de récolter les messages”.

Mais cette fois-ci, c’est bel et bien un membre d’une organisation non gouvernementale qui est visé, confirme le média. Ce dernier indique en effet que le téléphone de la victime a été infecté après avoir cliqué sur un lien reçu sur l’application smartphone, WhatsApp.

Pas un cas isolé

Il est d’ailleurs important de noter que le défenseur des droits de l’Homme, l’Emirati Ahmed Mansoor, aurait pu vivre pareille mésaventure il y a deux ans, mais le dissident avait tout de suite suspecté un leurre. Et avait immédiatement prévenu les autorités compétentes.

Quoi qu’il en soit, l’entreprise israélienne n’a pas perdu de temps pour se justifier en affirmant que son logiciel Pegasus était exclusivement utilisé en vue de la prévention du crime et du terrorisme. Avant de préciser que toute violation de cette politique allait être examinée et traitée.

Source : I24 News

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Mondial 2022 au Qatar : les tensions dans le golfe Persique s’opposent au nouveau format

La Fifa a confirmé mercredi 22 mai que la plus célèbre compétition du ballon rond restera en 2022 au format... Voir l'article

Vers un système de protection internationale pour les réfugiés vénézuéliens ?

Ecoeurés par l’inexorable crise économique et politique que traverse le géant sud-américain, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont choisi... Voir l'article

Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième... Voir l'article

L’application WhatsApp encore frappée par les hackers

La très populaire application de messagerie, WhatsApp (1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde), a subi récemment une cyber-attaque majeure. Une... Voir l'article

  • Urgent

    Mondial 2022 au Qatar : les tensions dans le golfe Persique s’opposent au nouveau format

    La Fifa a confirmé mercredi 22 mai que la plus célèbre compétition du ballon rond restera en 2022 au format classique de 32 équipes. Le... Voir l'article

    Vers un système de protection internationale pour les réfugiés vénézuéliens ?

    Ecoeurés par l’inexorable crise économique et politique que traverse le géant sud-américain, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont choisi de déserter le territoire depuis... Voir l'article

  • personnalites

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article

    Libye : Emmanuel Macron exige un cessez-le-feu sans condition

    Le président français a rencontré mercredi 8 mai le le chef du gouvernement d’Union nationale libyen (GNA) reconnu par l’ONU, Fayez el-Sarraj, afin de faire... Voir l'article

    Des élections législatives incertaines au Bénin

    Le Bénin de Patrice Talon traverse une crise politique sans précédent. Pour la première fois depuis trente ans, l’opposition béninoise ne présentera aucune liste aux... Voir l'article