Crash du MH17 : le président ukrainien veut que justice soit faite pour les victimes

Publication: 31/07/2015

Petro Porochenko n’en démord pas, la justice devra être rendue dans le crash du Boeing MH17 détruit par les forces russes sur le sol ukrainien l’année dernière. Cependant, Moscou bloque une résolution de l’ONU destinée à mettre en place un tribunal spécial chargé d’enquêter sur cette tragédie.

La résolution a été soutenue par les À‰tats-Unis, la France ou encore la Grande-Bretagne qui accusent les rebelles séparatistes pro-russes d’avoir délibérément abattu l’avion par l’intermédiaire d’un missile (BUK surface air) fourni par Moscou ; des faits que la Russie nie en bloc. La Russie a exercé son droit de véto alors que onze des quinze membres du conseil de sécurité de l’ONU se sont prononcés en faveur de la résolution. Le président ukrainien a affiché son désir via Facebook de « ne pas baisser les bras, malgré une situation un peu fataliste. Il est de notre devoir de persévérer en l’honneur des victimes ainsi que leur famille. »

Plusieurs puissances occidentales ont fustigé le véto russe en précisant que rien n’empêcherait de faire la lumière sur cette affaire. C’est le cas de l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Samantha Power : « Les Etats-Unis sont fermement convaincus que les auteurs de ce crime innommable ne peuvent pas rester impunis. » Le ministre des affaires étrangères ukrainien, Pavlo Klimkin, est allé encore plus loin en accusant frontalement la Russie : « Ce tribunal est la vérité. Si vous en avez peur, vous êtes certainement du mauvais côté de la barrière. »

Un rapport préliminaire publié aux Pays-Bas l’année dernière a précisé que l’avion n’avait pas fait l’objet de problèmes techniques, mais avait été frappé de plein fouet. Les experts mettent en cause un tir de missile.

Source : The Australian

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Cyber-sécurité : des hackers grassement rémunérés pour détecter des failles

Si le marché mondial de la cyber-sécurité affiche une santé insolente, ce dernier le doit avant tout aux hackers, ses... Voir l'article

Le Liban dénonce une nouvelle violation israélienne de sa souveraineté

Alors qu’Israël poursuit la construction d’un mur polémique à la frontière avec le pays du Cèdre, Beyrouth multiplie plaintes et... Voir l'article

Retrait des troupes US de Syrie : Trump met le frein à main

Décidés à se retirer du territoire syrien, les Etats-Unis confirment toutefois que cette opération délicate diplomatiquement et militairement ne se... Voir l'article

Tentative de coup d’État au Qatar en 1996, les nouvelles révélations d’un ancien gradé français

L’ancien chef du GIGN a révélé de nouveaux éléments dans l’affaire du coup d’État avorté contre le précédent émir du... Voir l'article

  • Urgent

    Rafale : la France passe une commande de 2 Mds €

    La ministre des Armées, Françoise Parly, a officialisé lundi une commande de deux milliards d’euros entre l’Etat français et Dassault Aviation portant sur des Rafale... Voir l'article

    Cyber-sécurité : des hackers grassement rémunérés pour détecter des failles

    Si le marché mondial de la cyber-sécurité affiche une santé insolente, ce dernier le doit avant tout aux hackers, ses ennemis héréditaires. Une poignée d’entre... Voir l'article

  • personnalites

    Retrait des troupes US de Syrie : Trump met le frein à main

    Décidés à se retirer du territoire syrien, les Etats-Unis confirment toutefois que cette opération délicate diplomatiquement et militairement ne se fera pas dans l’urgence. “L’Etat... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

    Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux.  Selon Europe 1, “cette ancienne journaliste... Voir l'article