La Russie va expulser de nombreux Nord-Coréens travaillant sur son territoire

Suite aux sanctions prises par le Conseil de sécurité de l’ONU face aux provocations nucléaires incessantes de Pyongyang, Moscou procédera d’ici fin 2019 à l’expulsion des immigrés nord-coréens travaillant sur son territoire.

Le régime de Kim-Jong-un a en effet été durement sanctionné par l’institution onusienne le 22 décembre dernier. Si ces restrictions votées à l’unanimité portent essentiellement sur un embargo pétrolier – l’or noir étant crucial pour le programme nucléaire et balistique de la dictature – une autre mesure cible les expatriés nord-coréens travaillant à l’étranger dans le but de permettre à leur pays d’origine d’engranger de nouvelles devises, indispensables dans les échanges commerciaux.

Ces derniers seront donc invités par les membres de la coalition internationale à regagner la « mère patrie » dans les deux ans à venir. Fait rarissime, la Russie ne s’est pas opposée à la décision du Conseil et procédera aux expulsions.

L’information a été confirmée mardi 30 janvier par Alexandre Matsegora. l’ambassadeur russe à l’ONU :

« Nous devrons nous soumettre à la décision du Conseil de sécurité et renvoyer tous les travailleurs en CDN d’ici fin 2019. Néanmoins, des dizaines de milliers de Nord-Coréens travaillent légalement dans notre pays », a indiqué avec regret l’intéressé.

Source : Ouest France

Article connexe :  

Trump replace la Corée du Nord dans la liste des Etats soutenant le terrorisme

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.