La Russie va expulser de nombreux Nord-Coréens travaillant sur son territoire

Publication: 31/01/2018

Suite aux sanctions prises par le Conseil de sécurité de l’ONU face aux provocations nucléaires incessantes de Pyongyang, Moscou procédera d’ici fin 2019 à l’expulsion des immigrés nord-coréens travaillant sur son territoire.

Le régime de Kim-Jong-un a en effet été durement sanctionné par l’institution onusienne le 22 décembre dernier. Si ces restrictions votées à l’unanimité portent essentiellement sur un embargo pétrolier – l’or noir étant crucial pour le programme nucléaire et balistique de la dictature – une autre mesure cible les expatriés nord-coréens travaillant à l’étranger dans le but de permettre à leur pays d’origine d’engranger de nouvelles devises, indispensables dans les échanges commerciaux.

Ces derniers seront donc invités par les membres de la coalition internationale à regagner la “mère patrie” dans les deux ans à venir. Fait rarissime, la Russie ne s’est pas opposée à la décision du Conseil et procédera aux expulsions.

L’information a été confirmée mardi 30 janvier par Alexandre Matsegora. l’ambassadeur russe à l’ONU :

“Nous devrons nous soumettre à la décision du Conseil de sécurité et renvoyer tous les travailleurs en CDN d’ici fin 2019. Néanmoins, des dizaines de milliers de Nord-Coréens travaillent légalement dans notre pays”, a indiqué avec regret l’intéressé.

Source : Ouest France

Article connexe :  

Trump replace la Corée du Nord dans la liste des Etats soutenant le terrorisme

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La Chine médiatrice dans le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne ?

Après deux jours de visite à Pyongyang (20 et 21 juin), le président chinois, Xi Jinping, a laissé entendre que... Voir l'article

ADP : bonne opération ou abandon de souveraineté ?

Le projet de privatisation d’ADP a connu un nouveau rebondissement avec la procédure de Référendum d’initiative partagée (RIP) déclenchée par... Voir l'article

Sénégal et Côte d’Ivoire : la lutte contre la corruption se renforce

Si le niveau de corruption de la classe politique demeure préoccupant en Afrique subsaharienne, deux pays enregistrent des progrès importants... Voir l'article

La Corée du Nord séduit en masse les touristes chinois

Alors que la visite de Xi Jinping les 20 et 21 juin à Pyongyang marque une première depuis 14 ans... Voir l'article

  • Urgent

    La Chine médiatrice dans le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne ?

    Après deux jours de visite à Pyongyang (20 et 21 juin), le président chinois, Xi Jinping, a laissé entendre que le géant asiatique pourrait jouer... Voir l'article

    ADP : bonne opération ou abandon de souveraineté ?

    Le projet de privatisation d’ADP a connu un nouveau rebondissement avec la procédure de Référendum d’initiative partagée (RIP) déclenchée par un front uni de parlementaires... Voir l'article

  • personnalites

    Sénégal et Côte d’Ivoire : la lutte contre la corruption se renforce

    Si le niveau de corruption de la classe politique demeure préoccupant en Afrique subsaharienne, deux pays enregistrent des progrès importants : la Côte d’Ivoire et... Voir l'article

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Trump promet de déployer 1000 soldats supplémentaires en Pologne

    Le président américain a annoncé mercredi 12 mai un renforcement imminent des troupes US en Pologne. Donald Trump – qui s’exprimait lors d’une conférence commune... Voir l'article