Conflit syrien : Washington veut garder les faveurs d’Ankara

Publication: 30/11/2017

Les Etats-Unis, conscients de l’influence non négligeable de la Turquie en Syrie et en Irak, pourraient faire des concessions importantes afin de garder les faveurs d’Ankara sur ce dossier brûlant. 

Washington a en effet annoncé en début de semaine qu’il réduirait son aide militaire au YPG (Kurdes syriens des Unités de protection du peuple) que le gouvernement d’Erdogan souhaite annihiler; un geste particulièrement apprécié du côté turc. Pour autant, la Maison Blanche a tenu à nuancer cette concession :

“Il nous est possible d’arrêter de fournir du matériel militaire à certains groupes, mais cela ne veut pas dire que nous allons cesser de le faire avec chacun d’eux”, souligne Sarah Sanders, porte-parole américaine.

En ce qui concerne le YPG, le Pentagone est resté particulièrement évasif en refusant d’évoquer un arrêt total des livraisons d’armes. Mais pour Ankara, la messe est dite. C’est du moins ce qu’affirme le chef de la diplomatie turque, Mevlüt Cavusoglu, citant un récent échange téléphonique entre Donald Trump et Recep Erdogan.

Les USA espèrent ainsi tempérer l’influence russe et iranienne sur ces territoires sinistrés où la Turquie joue un rôle central. France 24 rappelle enfin qu’Ankara est aussi un pilier du processus de paix, parallèle aux pourparlers de Genève, conduit sous les auspices de la Russie dans la capitale kazakhe, Astana.

Source : France 24

Article connexe :

Crise syrienne : Poutine se félicite des efforts du trio Moscou-Ankara-Téhéran

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Mondial 2022 au Qatar : les tensions dans le golfe Persique s’opposent au nouveau format

La Fifa a confirmé mercredi 22 mai que la plus célèbre compétition du ballon rond restera en 2022 au format... Voir l'article

Vers un système de protection internationale pour les réfugiés vénézuéliens ?

Ecoeurés par l’inexorable crise économique et politique que traverse le géant sud-américain, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont choisi... Voir l'article

Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième... Voir l'article

L’application WhatsApp encore frappée par les hackers

La très populaire application de messagerie, WhatsApp (1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde), a subi récemment une cyber-attaque majeure. Une... Voir l'article

  • Urgent

    Mondial 2022 au Qatar : les tensions dans le golfe Persique s’opposent au nouveau format

    La Fifa a confirmé mercredi 22 mai que la plus célèbre compétition du ballon rond restera en 2022 au format classique de 32 équipes. Le... Voir l'article

    Vers un système de protection internationale pour les réfugiés vénézuéliens ?

    Ecoeurés par l’inexorable crise économique et politique que traverse le géant sud-américain, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont choisi de déserter le territoire depuis... Voir l'article

  • personnalites

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article

    Libye : Emmanuel Macron exige un cessez-le-feu sans condition

    Le président français a rencontré mercredi 8 mai le le chef du gouvernement d’Union nationale libyen (GNA) reconnu par l’ONU, Fayez el-Sarraj, afin de faire... Voir l'article

    Des élections législatives incertaines au Bénin

    Le Bénin de Patrice Talon traverse une crise politique sans précédent. Pour la première fois depuis trente ans, l’opposition béninoise ne présentera aucune liste aux... Voir l'article