Conflit syrien : Washington veut garder les faveurs d’Ankara

Publication: 30/11/2017

Les Etats-Unis, conscients de l’influence non négligeable de la Turquie en Syrie et en Irak, pourraient faire des concessions importantes afin de garder les faveurs d’Ankara sur ce dossier brûlant. 

Washington a en effet annoncé en début de semaine qu’il réduirait son aide militaire au YPG (Kurdes syriens des Unités de protection du peuple) que le gouvernement d’Erdogan souhaite annihiler; un geste particulièrement apprécié du côté turc. Pour autant, la Maison Blanche a tenu à nuancer cette concession :

“Il nous est possible d’arrêter de fournir du matériel militaire à certains groupes, mais cela ne veut pas dire que nous allons cesser de le faire avec chacun d’eux”, souligne Sarah Sanders, porte-parole américaine.

En ce qui concerne le YPG, le Pentagone est resté particulièrement évasif en refusant d’évoquer un arrêt total des livraisons d’armes. Mais pour Ankara, la messe est dite. C’est du moins ce qu’affirme le chef de la diplomatie turque, Mevlüt Cavusoglu, citant un récent échange téléphonique entre Donald Trump et Recep Erdogan.

Les USA espèrent ainsi tempérer l’influence russe et iranienne sur ces territoires sinistrés où la Turquie joue un rôle central. France 24 rappelle enfin qu’Ankara est aussi un pilier du processus de paix, parallèle aux pourparlers de Genève, conduit sous les auspices de la Russie dans la capitale kazakhe, Astana.

Source : France 24

Article connexe :

Crise syrienne : Poutine se félicite des efforts du trio Moscou-Ankara-Téhéran

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée,... Voir l'article

Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des... Voir l'article

L’Organisation météorologique mondiale tire le signal d’alarme

Le rapport 2019 de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), présenté mardi 10 mars aux Nations unies, confirme que le réchauffement climatique... Voir l'article

  • Urgent

    Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

    D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle de tabac au Pakistan avec... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

  • personnalites

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Nouveau report des élections en Guinée : le projet controversé d’Alpha Condé

    Le président guinéen Alpha Condé a de nouveau reporté les élections législatives et le référendum constitutionnel prévus le 1er mars. Depuis, les manifestations se poursuivent... Voir l'article

    “DSK” retrouve des couleurs via son entreprise de conseil

    Toujours étroitement associé à l’affaire du Sofitel de mai 2011, qui lui coûtera la présidentielle française de 2012, Dominique Strauss-Kahn s’est refait depuis une santé... Voir l'article