Irak : les Etats-Unis ferment leur consulat à Bassorah

Arguant que son personnel diplomatique présent au consulat de la ville irakienne de Bassorah n’était plus en sécurité, Washington a décidé de fermer l’institution jusqu’à nouvel ordre.

La nouvelle a été officialisée vendredi 29 septembre par le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo. La Maison Blanche affirme en effet que la menace de Téhéran, ainsi que les milices agissant sous pavillon “perse”, se font de plus en plus pressantes sur les sites diplomatiques US, particulièrement en Irak.

L’accusation est d’autant plus prononcée que tout “incident” sera directement associé à l’Iran, confirme Pompeo. Ce dernier déclarant dans la foulée que cette décision fait suite à de récentes attaques à la roquette dirigées contre le consulat de Bassorah.

“J’ai précisé que l’Iran devait comprendre que les Etats-Unis réagiraient rapidement et de manière appropriée à ce genre d’attaques”, a-t-il précisé dans un communiqué Avant d’ajouter que “les menaces contre les intérêts américains en Irak étaient en augmentation et de plus en plus ciblées”.

Pour rappel, les rapports entre les autorités américaines et iraniennes sont particulièrement électriques. Notamment depuis août dernier et le rétablissement par Washington de sanctions économiques à l’égard de Téhéran… Accusé de soutenir le président syrien, Bachar el-Assad, les rebelles Houthis au Yémen, le Hamas à Gaza, ou encore le Hezbollah libanais.

Source : Challenges

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.