Irak : les Etats-Unis ferment leur consulat à Bassorah

Publication: 30/09/2018

Arguant que son personnel diplomatique présent au consulat de la ville irakienne de Bassorah n’était plus en sécurité, Washington a décidé de fermer l’institution jusqu’à nouvel ordre.

La nouvelle a été officialisée vendredi 29 septembre par le chef de la diplomatie américaine, Mike Pompeo. La Maison Blanche affirme en effet que la menace de Téhéran, ainsi que les milices agissant sous pavillon “perse”, se font de plus en plus pressantes sur les sites diplomatiques US, particulièrement en Irak.

L’accusation est d’autant plus prononcée que tout “incident” sera directement associé à l’Iran, confirme Pompeo. Ce dernier déclarant dans la foulée que cette décision fait suite à de récentes attaques à la roquette dirigées contre le consulat de Bassorah.

“J’ai précisé que l’Iran devait comprendre que les Etats-Unis réagiraient rapidement et de manière appropriée à ce genre d’attaques”, a-t-il précisé dans un communiqué Avant d’ajouter que “les menaces contre les intérêts américains en Irak étaient en augmentation et de plus en plus ciblées”.

Pour rappel, les rapports entre les autorités américaines et iraniennes sont particulièrement électriques. Notamment depuis août dernier et le rétablissement par Washington de sanctions économiques à l’égard de Téhéran… Accusé de soutenir le président syrien, Bachar el-Assad, les rebelles Houthis au Yémen, le Hamas à Gaza, ou encore le Hezbollah libanais.

Source : Challenges

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Les entreprises sont-elles préparées au risque cyber ?

Une récente étude pointe du doigt le faible niveau de défense des entreprises aux risques de cyber-attaques. Avec la généralisation... Voir l'article

Facebook et Twitter : une politique de censure à double tranchant ?

Les élections américaines, qui ont finalement couronné le démocrate Joe Biden, malgré les accusations de fraude de son rival Donald... Voir l'article

Nucléaire : l’Iran va-t-elle tirer profit de l’élection américaine ?

Selon une information de I24 News, le gouvernement iranien a informé mercredi 13 janvier à l’Agence internationale de l’énergie atomique... Voir l'article

Donald Trump lève les sanctions US à l’encontre de Taïwan, au grand dam de la Chine

Selon Courrier International, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a levé samedi 9 janvier toutes les restrictions qui encadraient les... Voir l'article

  • Urgent

    Facebook et Twitter : une politique de censure à double tranchant ?

    Les élections américaines, qui ont finalement couronné le démocrate Joe Biden, malgré les accusations de fraude de son rival Donald Trump, ont également vu émergé... Voir l'article

    Nucléaire : l’Iran va-t-elle tirer profit de l’élection américaine ?

    Selon une information de I24 News, le gouvernement iranien a informé mercredi 13 janvier à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) du processus d’avancement de... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Facebook et Twitter : une politique de censure à double tranchant ?

    Les élections américaines, qui ont finalement couronné le démocrate Joe Biden, malgré les accusations de fraude de son rival Donald Trump, ont également vu émergé... Voir l'article

    Donald Trump lève les sanctions US à l’encontre de Taïwan, au grand dam de la Chine

    Selon Courrier International, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a levé samedi 9 janvier toutes les restrictions qui encadraient les contacts entre l’oncle Sam et... Voir l'article

    Les pays du Golfe fument le calumet de la paix mais n’enterrent pas la hache de guerre

    Après trois ans de blocus, Riyad et ses alliés ont scellé leur réconciliation avec Doha sous la pression d’une Administration Trump pressée d’achever sa “grande... Voir l'article