Brésil/Rio : l’armée met fin à une semaine d’occupation d’une favela

L’armée brésilienne occupait depuis le 23 septembre la plus grande favela de Rio afin de mettre à mal les nombreux heurts armés qui terrorisaient les habitants.

Les forces de sécurité ont quitté les lieux ce vendredi une fois la tâche accomplie. L’armée devait en effet soutenir la police locale dont la mission était de traquer les membres de gangs rivaux qui s’affrontent pour le contrôle du trafic de drogue.

Le ministre de la Défense brésilien n’a pas manqué dans la foulée de saluer ces résultats concluants :

« Vendredi, nous vivions une situation de guerre. Désormais, la situation est stabilisée puisque les cours ont repris dans les écoles, les commerces ont rouvert. Néanmoins, a-t-il prévenu, « les militaires pourraient être redéployés à tout moment si nécessaire. »

Un problème insoluble ?

La fuite vers une autre favela de Rogério Avelino da Silva (Rogério 157), aurait poussé le gouvernement a repensé géographiquement les opérations, indique par ailleurs le site Boursorama.

Selon cette même source, « Rogério 157 a pris les commandes du trafic de drogue local après l’arrestation en 2011 d’Antonio Bonfim Lopes, dit Nem, dont il était le garde du corps. Incarcéré dans une prison de haute sécurité de Rondonia (nord du pays), au sud de l’Amazonie, Nem serait parvenu à donner des ordres à des comparses pour renverser la faction de son successeur. »

Source : Boursorama 

 

 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.