USA : suspension du programme de formation des rebelles syriens

Publication: 30/09/2015
Bilan plus que mitigé pour Washington

Bilan plus que mitigé pour Washington

Le gouvernement américain n’est pas satisfait du programme de formation des rebelles syriens appelés à lutter contre l’Etat Islamique. En cause, la dernière opération qui a tourné au fiasco selon Washington.

75 combattants syriens, initialement formés dans la capitale turque Ankara par l’armée américaine, avaient pu rejoindre la province d’Alep, le 20 septembre, afin de renforcer des groupes rebelles locaux soutenus par les Etats-Unis.

Cependant, le convoi a été attaqué dès son entrée dans le pays par le groupe terroriste Al-Nosra, branche d’Al-Qaïda. Selon un membre de l’organisation, Abu Fahd al-Tunisi, un grand nombre de munitions et d’armes de moyen calibre ainsi que plusieurs véhicules tout-terrain auraient été récupérées par les djihadistes. L’US Army a annoncé dans la foulée que certains avaient été tués ou capturés et d’autres avaient pu s’enfuir.

D’après le général Lloyd Austin du commandement central de l’armée, seuls quatre ou cinq hommes sur les cent qui ont suivi le programme seraient encore actifs. Washington a donc précisé que le projet était placé entre parenthèses pour le moment, et le recrutement sur le terrain interrompu.

Source : Le Nouvel Obs

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième... Voir l'article

L’application WhatsApp encore frappée par les hackers

La très populaire application de messagerie, WhatsApp (1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde), a subi récemment une cyber-attaque majeure. Une... Voir l'article

L’Arabie saoudite dénonce un sabotage sur deux de ses pétroliers en mer d’Oman

Deux pétroliers saoudiens ont subi d’importants dégâts dimanche 12 mai au large des Emirats arabes unis, confirme Riyad, qui appelle... Voir l'article

Libye : Emmanuel Macron exige un cessez-le-feu sans condition

Le président français a rencontré mercredi 8 mai le le chef du gouvernement d’Union nationale libyen (GNA) reconnu par l’ONU,... Voir l'article

  • Urgent

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article

    L’application WhatsApp encore frappée par les hackers

    La très populaire application de messagerie, WhatsApp (1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde), a subi récemment une cyber-attaque majeure. Une faille de sécurité a en... Voir l'article

  • personnalites

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article

    Libye : Emmanuel Macron exige un cessez-le-feu sans condition

    Le président français a rencontré mercredi 8 mai le le chef du gouvernement d’Union nationale libyen (GNA) reconnu par l’ONU, Fayez el-Sarraj, afin de faire... Voir l'article

    Des élections législatives incertaines au Bénin

    Le Bénin de Patrice Talon traverse une crise politique sans précédent. Pour la première fois depuis trente ans, l’opposition béninoise ne présentera aucune liste aux... Voir l'article