USA : suspension du programme de formation des rebelles syriens

Publication: 30/09/2015
Bilan plus que mitigé pour Washington

Bilan plus que mitigé pour Washington

Le gouvernement américain n’est pas satisfait du programme de formation des rebelles syriens appelés à lutter contre l’Etat Islamique. En cause, la dernière opération qui a tourné au fiasco selon Washington.

75 combattants syriens, initialement formés dans la capitale turque Ankara par l’armée américaine, avaient pu rejoindre la province d’Alep, le 20 septembre, afin de renforcer des groupes rebelles locaux soutenus par les Etats-Unis.

Cependant, le convoi a été attaqué dès son entrée dans le pays par le groupe terroriste Al-Nosra, branche d’Al-Qaïda. Selon un membre de l’organisation, Abu Fahd al-Tunisi, un grand nombre de munitions et d’armes de moyen calibre ainsi que plusieurs véhicules tout-terrain auraient été récupérées par les djihadistes. L’US Army a annoncé dans la foulée que certains avaient été tués ou capturés et d’autres avaient pu s’enfuir.

D’après le général Lloyd Austin du commandement central de l’armée, seuls quatre ou cinq hommes sur les cent qui ont suivi le programme seraient encore actifs. Washington a donc précisé que le projet était placé entre parenthèses pour le moment, et le recrutement sur le terrain interrompu.

Source : Le Nouvel Obs

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La souveraineté numérique est une question de souveraineté nationale

Alors que le Cloud Act américain menace plus que jamais les données des États et entreprises européens, des sociétés hexagonales... Voir l'article

Palantir recrute un spécialiste du marché français

Palantir, l’entreprise de Big Data spécialisée dans le renseignement, est à la recherche d’un analyste en études de marché, spécialisé... Voir l'article

Paris veut concurrencer Londres sur le marché de l’or

Alors que les banques centrales européennes passent depuis des décennies par “le Loco London” pour réaliser des transactions avec de l’or... Voir l'article

Le WEF 2019 se fera-t-il sans la Russie ?

Le World Economic Forum (WEF), organisé chaque année à Davos (Suisse), se passera-t-il de la délégation russe pour son édition 2019... Voir l'article

  • Urgent

    La souveraineté numérique est une question de souveraineté nationale

    Alors que le Cloud Act américain menace plus que jamais les données des États et entreprises européens, des sociétés hexagonales tirent leur épingle du jeu... Voir l'article

    Palantir recrute un spécialiste du marché français

    Palantir, l’entreprise de Big Data spécialisée dans le renseignement, est à la recherche d’un analyste en études de marché, spécialisé dans le secteur français. Après... Voir l'article

  • personnalites

    Interpol interloquée après la démission de son président chinois

    L’Organisation internationale de police criminelle a pris acte de la démission de son président chinois, Meng Hongwei, reçue le 7 octobre dernier. Ce dernier, accusé de... Voir l'article

    Iran : les sanctions de Donald Trump entrent en jeu

    Levées sous la présidence d’Obama, les sanctions américaines à l’encontre des secteurs pétrolier et financier iraniens retrouvent de leur superbe à compter du lundi 5... Voir l'article

    USA : Donald Trump souhaite mettre fin au droit du sol

    Le président américain, toujours très actif en matière de politique migratoire, milite désormais pour que les Etats-Unis mettent fin au droit du sol. Un système... Voir l'article