USA : suspension du programme de formation des rebelles syriens

Bilan plus que mitigé pour Washington
Bilan plus que mitigé pour Washington

Le gouvernement américain n’est pas satisfait du programme de formation des rebelles syriens appelés à lutter contre l’Etat Islamique. En cause, la dernière opération qui a tourné au fiasco selon Washington.

75 combattants syriens, initialement formés dans la capitale turque Ankara par l’armée américaine, avaient pu rejoindre la province d’Alep, le 20 septembre, afin de renforcer des groupes rebelles locaux soutenus par les Etats-Unis.

Cependant, le convoi a été attaqué dès son entrée dans le pays par le groupe terroriste Al-Nosra, branche d’Al-Qaïda. Selon un membre de l’organisation, Abu Fahd al-Tunisi, un grand nombre de munitions et d’armes de moyen calibre ainsi que plusieurs véhicules tout-terrain auraient été récupérées par les djihadistes. L’US Army a annoncé dans la foulée que certains avaient été tués ou capturés et d’autres avaient pu s’enfuir.

D’après le général Lloyd Austin du commandement central de l’armée, seuls quatre ou cinq hommes sur les cent qui ont suivi le programme seraient encore actifs. Washington a donc précisé que le projet était placé entre parenthèses pour le moment, et le recrutement sur le terrain interrompu.

Source : Le Nouvel Obs

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.