Syrie : premières frappes aériennes russes suite à l’appel de Bachar el-Assad

Publication: 30/09/2015
Vladimir Poutine n'est pas en mesure d'imposer Bachar el-Assad aux Américains

Vladimir Poutine n’est pas en mesure actuellement d’imposer Bachar el-Assad aux Américains

La Russie a effectué ses premières frappes aériennes près de la ville de Homs. Ces dernières ont détruit des équipements militaires ainsi que des stocks d’armes et munitions de l’Etat Islamique a confirmé Moscou. Cette opération intervient après la demande d’un soutien militaire russe par Damas.

La présidence syrienne a confirmé qu’une lettre avait été envoyée par Bachar el-Assad à Vladimir Poutine en ce sens ; suffisant pour que Moscou s’infiltre dans la brèche. Cependant, la zone ciblée est tenue en partie par des rebelles (anti el-Assad) qui ne font pas partis de l’EI, ce qui pourrait poser problème avec Washington qui craint qu’un soutien russe au régime syrien engendre un risque de confrontation avec les forces de la coalition internationale.

Vladimir Poutine souhaite actuellement fédérer la coalition autour du conflit syrien, et a intégré l’Iran dans la balance avec succès. Cependant l’option d’el-Assad n’a aucune chance de trouver écho auprès de l’Occident. Barack Obama a qualifié ce dernier lors de l’Assemblée Générale de l’ONU, de « tyran qui massacre des enfants innocents. »

Le chef du Kremlin a précisé que l’action russe se limiterait pour le moment à des raids aériens et a appelé Bachar el-Assad « à faire preuve de souplesse » en vue d’un dialogue efficace avec « les forces saines du pays. »

Source : Les Echos

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La souveraineté numérique est une question de souveraineté nationale

Alors que le Cloud Act américain menace plus que jamais les données des États et entreprises européens, des sociétés hexagonales... Voir l'article

Palantir recrute un spécialiste du marché français

Palantir, l’entreprise de Big Data spécialisée dans le renseignement, est à la recherche d’un analyste en études de marché, spécialisé... Voir l'article

Paris veut concurrencer Londres sur le marché de l’or

Alors que les banques centrales européennes passent depuis des décennies par “le Loco London” pour réaliser des transactions avec de l’or... Voir l'article

Le WEF 2019 se fera-t-il sans la Russie ?

Le World Economic Forum (WEF), organisé chaque année à Davos (Suisse), se passera-t-il de la délégation russe pour son édition 2019... Voir l'article

  • Urgent

    La souveraineté numérique est une question de souveraineté nationale

    Alors que le Cloud Act américain menace plus que jamais les données des États et entreprises européens, des sociétés hexagonales tirent leur épingle du jeu... Voir l'article

    Palantir recrute un spécialiste du marché français

    Palantir, l’entreprise de Big Data spécialisée dans le renseignement, est à la recherche d’un analyste en études de marché, spécialisé dans le secteur français. Après... Voir l'article

  • personnalites

    Interpol interloquée après la démission de son président chinois

    L’Organisation internationale de police criminelle a pris acte de la démission de son président chinois, Meng Hongwei, reçue le 7 octobre dernier. Ce dernier, accusé de... Voir l'article

    Iran : les sanctions de Donald Trump entrent en jeu

    Levées sous la présidence d’Obama, les sanctions américaines à l’encontre des secteurs pétrolier et financier iraniens retrouvent de leur superbe à compter du lundi 5... Voir l'article

    USA : Donald Trump souhaite mettre fin au droit du sol

    Le président américain, toujours très actif en matière de politique migratoire, milite désormais pour que les Etats-Unis mettent fin au droit du sol. Un système... Voir l'article