Conflit ukrainien : Gazprom diminue encore ses approvisionnements de gaz vers la France

Gazprom diminue encore ses approvisionnements de gaz vers la France

Déjà largement en baisse suite aux sanctions occidentales liées au conflit ukrainien, les livraisons de gaz du géant russe, Gazprom, vont encore diminuer vers l’Hexagone.

Engie, principal concerné par ces mesures, évoque « un désaccord entre les parties sur l’application des contrats ». Conséquence directe, les livraisons de gaz de Gazprom vers le groupe industriel énergétique français atteignent désormais seulement 1,5 TWh par mois. Sachant que la part de gaz russe dans ses approvisionnements ne pèse plus que 4 %.

Parallèlement, Engie assure avoir « d’ores et déjà sécurisé les volumes nécessaires pour assurer l’approvisionnement de ses clients et pour ses propres besoins ». De son côté, Le Figaro indique que « les stocks de gaz de la France ont dépassé le seuil de 90% de remplissage pour l’hiver, selon la plateforme européenne Agregated Gas Storage Inventory (AGSI) ». Le média ajoute que l’Elysée « est en bonne (voie) pour tenir son objectif de 100% d’ici novembre ».

Toutefois, le porte-parole du gouvernement, Olivier Véran, a tempéré cette feuille de route en précisant que le pays n’aurait pas forcément « suffisamment de gaz pour passer l’hiver si les Russes le coupaient et si on en consommait beaucoup ».

Articles en relation