TTIP : Paris très pessimiste sur la probabilité d’un accord

François Hollande a annoncé mardi 30 août qu’il était peu probable qu’un accord portant sur le traité de libre-échange entre l’Union européenne et les États-Unis (TTIP) voit le jour.

“La France préfère regarder les choses en face et ne pas cultiver une telle illusion”, affirme-t-il alors que cette hypothèse avait été défendue corps et âme par Angela Merkel le 28 juillet dernier lors d’une conférence de presse à Berlin.

Cette dernière considérait alors « cet accord comme absolument juste et important et dans l’intérêt absolu de l’Europe” à l’image “de beaucoup de régions dans le monde concluant les unes avec les autres des passerelles commerciales.”

Elle estimait également que cette opportunité serait de nature à sauvegarder nombre d’emplois-jeunes sur le Vieux-Continent.

Toutefois, Matthias Fekl, le Secrétaire d’Etat français au Commerce extérieur, avait très vite tempéré les ardeurs outre-Rhin sur ce dossier. La mise au point cinglante de F.Hollande n’est donc en soit qu’une demi-surprise :

“La négociation s’est enlisée, les positions n’ont pas été respectées, le déséquilibre est évident, alors le mieux c’est que nous en fassions lucidement le constat en ne prolongeant pas une discussion, qui sur ces bases, ne peut pas aboutir”, constate-t-il.

Avant de conclure avec sérénité : “Mieux vaut faire en sorte que nous puissions avertir les uns et les autres que la France ne pourra pas approuver un accord qui aura été ainsi préparé sans les bases indispensables pour une conclusion positive.”

Le Point indique parallèlement que le gouvernement hexagonal sollicitera la Commission européenne en septembre afin de demander l’arrêt total des pourparlers.

Pour rappel, le TTIP était appelé à accoucher de la plus grande zone de libre-échange planétaire, couvrant, le cas échéant, 45,5 % du PIB mondial !

Source : Le Point

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.