Nexter/KMW : un « Airbus de l’armement terrestre » dans le secteur des chars d’assaut

La nouvelle entité franco-allemande de fabrication de chars rassemblant Nexter et KMW (Krauss-Maffei Wegmann), s’affirme déjà comme le leader européen du secteur et le quatrième producteur mondial d’armement terrestre avec les chars Leclerc français et Leopard allemand (6000 salariés et un prévisionnel de 2 milliards d’euros). Ne lui manque plus qu’un véritable nom.

Devant un marché mondial de la défense de plus en plus concurrentiel, le Français Nexter et l’Allemand KMW ont décidé de se rapprocher à l’image d’EADS par le passé. Il ne s’agit pas d’une fusion mais de la création d’une filiale commune qui permettrait à la nouvelle structure basée aux Pays-Bas, « en terrain neutre », de prendre une nouvelle dimension internationale. Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian s’est félicité « d’un accord démontrant à nouveau l’excellence de la relation franco-allemande » Ce dernier a également souligné « le début de l’Airbus de l’armement terrestre qui donnera naissance à un champion européen dans ce secteur. ». Côté outre-Rhin, le scepticisme est de rigueur. Le ministre allemand de l’Economie, Sigmar Gabriel aurait plutôt privilégié une solution locale avec un rapprochement entre KMW et Rheinmetall.

Les opposants au projet mettent notamment en cause les règles en matière d’exportations d’armements plus strictes en Allemagne qu’en France. Les contrats doivent en effet être validés par un conseil de sécurité présidé par la chancelière avant d’être validés. Un point qui pourrait à terme être problématique pour la gestion de cette nouvelle entité.

Source : RFI

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.