B. Netanyahou promet de ne pas relâcher l’étreinte sur l’implantation iranienne en Syrie

Lors d’un discours récent effectué à l’école de l’Armée de l’air israélienne, le Premier ministre hébreu, Benjamin Netanyahou, a réitéré sa volonté d’empêcher l’ennemi héréditaire iranien de se développer en masse chez le voisin syrien.

“Nous continuerons à agir contre la tentative de l’Iran de s’établir en Syrie, l’Armée de l’air y joue un rôle crucial”, a-t-il d’abord martelé. Avant de poursuivre, véhément : “Nous n’oublions jamais que nous devons être prêts à nous protéger à l’aide de notre puissance contre toute menace. C’est le principe de base garantissant notre avenir.” Un avenir qui passe également par une présence militaire solide dans la vallée du Jourdain en Cisjordanie, a insisté B. Netanyahou. “Sans quoi une guerre éclatera.”

Pour information, la République islamique a dépêché depuis 2011 des centaines de conseillers militaires (membre des Gardiens de la révolution) et des milliers de combattants chiites (libanais membres du Hezbollah, miliciens afghans, irakiens ou pakistanais) pour combattre la rébellion syrienne et conforter les positions du président Bachar al-Assad.

Sans surprise, cette configuration ne manque pas d’animer la rubrique militaire dans la région.

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.