Guy Rider (OIT) : « 10 000 milliards de dollars sont nécessaires pour éradiquer la pauvreté mondiale »

La 105e Conférence internationale du travail, qui rassemble les représentants des 187 À‰tats membres de l’Organisation internationale du travail (OIT), a débuté lundi 29 mai et durera jusqu’au 10 juin. Cette nouvelle édition s’avère déterminante encore une fois quant aux décisions qui seront prises afin de solutionner les problèmes liés au marché mondial de l’emploi, et à fortiori la pauvreté.

Les débats s’orienteront autour des problématiques soulevées par le rapport du directeur général de l’OIT, Guy Ryder.

Le document tire en effet le signal d’alarme en soutenant que « près de 10 000 milliards de dollars seront nécessaires pour atteindre l’objectif d’éradiquer la pauvreté dans le monde d’ici 2030. » Cette perspective est toutefois conditionnée par l’intéressé à ce « qu’un tiers de ce montant soit obtenu via des emplois de qualité. »

Un point crucial sur lequel a rebondi la ministre sud-africaine du Travail, Mildred Oliphant, en invoquant que plus de 300 millions de personnes en Afrique restaient actuellement sans emploi décent ou sans protection sociale : « Une croissance économique sans emploi n’a pas de sens pour nous tous », a-t-elle souligné avec virulence.

Le document met également en évidence la triste réalité de la misère dans le monde, illustrée par près de deux milliards de personnes vivant avec moins de 3,10 dollars par jour : « Soit un peu plus de 35% de la population des pays émergents et en développement. » Guy Rider a toutefois tempéré son analyse dans la foulée en précisant que « ce taux avait été réduit de moitié durant les 25 dernières années. »

Les 4000 représentants de gouvernements et de partenaires sociaux présents à la Conférence, traiteront parallèlement d’autres enjeux primordiaux comme l’emploi des jeunes, les chaînes d’approvisionnement mondiales, l’émergence de conditions de travail décentes dans les À‰tats fragiles ou encore l’impact de la Déclaration de l’OIT sur la justice sociale, signée en 2008.

Source : Romandie

 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.