Liban/Israël : le mur de la discorde attise les tensions

Publication: 30/04/2018

La construction d’un mur de 7 mètres de haut et 79 kilomètres de long à la frontière libano-israélienne anime le courroux du gouvernement libanais qui accuse l’Etat hébreux de déséquilibrer la région mais également d’amputer son territoire.

En conséquence, le président Aoun se dit prêt à riposter militairement en cas d’agression et l’a d’ailleurs fait savoir fin février au secrétaire général adjoint des Nations unies aux opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix.

Le chef d’Etat avait alors évoqué une violation de la souveraineté libanaise en bonne et due forme. Avant de demander à son interlocuteur de maintenir le budget inhérent à la Finul (Force intérimaire des Nations unies au Liban). Et cela, afin de contenir les velléités de son imposant voisin.

Comme le rappelle Liberation, la mission de la Finul “est de veiller au respect de l’application de la résolution 1701, adoptée par l’ONU après la guerre des 33 jours, qui a opposé les deux pays à l’été 2006. Près de 10 500 Casques bleus originaires de 41 pays mènent ainsi nuit et jour des opérations de sécurité dans la zone tampon du Sud-Liban”.

Une problématique insoluble ?

Un contingent important, donc, qui ne manque pas de travail, confirme le média : “Depuis le début de l’année, (les soldats) redoublent de vigilance (…) car le Liban conteste ce rideau de béton qui a émergé sur 500 mètres, à quelques kilomètres de la plage de Naqoura, et assure qu’il ampute son territoire de centaines de milliers de mètres carrés.” 

Mais ce n’est pas tout, puisque “Beyrouth revendique également la souveraineté de treize points litigieux du tracé du barrage israélien sur la ligne bleue, en conformité avec la délimitation des frontières définies en 1923 avec la Palestine par le comité Paulet-Newcombe.”

De ce fait, ce dossier s’annonce aussi long que complexe, à moins que les Etats-Unis interviennent en personne dans le but d’offrir un accord satisfaisant aux deux parties. Pour rappel, M. Aoun avait reçu en ce sens le chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson, le 15 février dernier à Beyrouth.

Source : Liberation 

Publié par

réagir à cet article

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.



Dans la même catégorie

Mali : les nouveaux avions de chasse d’IBK seraient inutilisables (Exclusif)

Le 11 juillet dernier, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), réceptionnait sur la Base Aérienne 101 de Sénou, quatre... View Article

Paquet à dix euros : les fabricants de tabac, grands gagnants grâce au commerce parallèle

Le passage au paquet à dix euros d’ici 2020 était censé protéger les fumeurs et enrayer la consommation de cigarettes.... View Article

Boycott au Maroc : initiative populaire ou cabale politique ?

Depuis près de trois mois, un large mouvement de boycott de certains produits de base s’est répandu à travers le... View Article

Dénucléarisation : la Corée du Nord s’offusque des exigences américaines

La visite samedi à Pyongyang du Secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, devait logiquement surfer sur l’accord de dénucléarisation complète de la... View Article

  • Urgent

    Mali : les nouveaux avions de chasse d’IBK seraient inutilisables (Exclusif)

    Le 11 juillet dernier, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), réceptionnait sur la Base Aérienne 101 de Sénou, quatre aéronefs de type Super-Tucano en... View Article

    Paquet à dix euros : les fabricants de tabac, grands gagnants grâce au commerce parallèle

    Le passage au paquet à dix euros d’ici 2020 était censé protéger les fumeurs et enrayer la consommation de cigarettes. En réalité, le coût économique... View Article

  • personnalites

    Mali : les nouveaux avions de chasse d’IBK seraient inutilisables (Exclusif)

    Le 11 juillet dernier, le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta (IBK), réceptionnait sur la Base Aérienne 101 de Sénou, quatre aéronefs de type Super-Tucano en... View Article

    Conflit israélo-palestinien : le prince William évoque la Palestine en tant que pays

    Au lendemain d’une visite à Jérusalem où il s’est entretenu avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, le prince William a poursuivi son périple régional mercredi... View Article

    Donald Trump obtient gain de cause pour son décret anti-immigration

    Le locataire de la Maison Blanche a remporté une âpre bataille politico-judiciaire mardi 26 juin avec la validation par la Cour suprême du “Muslim ban”.... View Article