Colombie : le Parlement vote la loi d’amnistie des FARC

Si  l’accord de paix historique signé par les Farc et le gouvernement colombien a été retoqué lors du referendum du 2 octobre dernier, le président Juan Manuel Santos a toujours milité pour sauvegarder un cessez-le-feu durable avec la guérilla marxiste. Des efforts qui ont fini par payer puisque les deux parties se sont entendues en novembre dernier sur un nouveau texte qui comprend, entre autre, un processus d’amnistie pour les combattants des Farc approuvé mercredi par le Parlement.

Selon le Figaro, “la loi a été approuvée par 69 voix pour et 0 contre au Sénat, qui compte 102 sièges, et auparavant par 121 pour et 0 contre à la Chambre des représentants, composée de 166 députés.”

Une issue heureuse pour le chef de l’Etat qui n’a pas boudé son plaisir sur Twitter au moment d’officialiser le vote de l’Hémicycle : “Premier pas pour la consolidation de la paix, grâce au Congrès qui a approuvé la loi d’amnistie par un vote historique !”

Il a indiqué dans la foulée, “qu’à partir de maintenant, quelque 5700 guérilleros vont commencer à quitter les montagnes et à rendre leurs armes.”

Pour rappel, Bogota avait accepté de se montrer clément avec les membres de la guérilla et les agents de l’État responsables des crimes les plus graves, comme les meurtres, les enlèvements, les viols, les déplacements forcés ou le recrutement de mineurs, et cela en prévoyant des peines aménagées pour les criminels qui plaideront coupables.

Source : Le Figaro

 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.