Armement : l’Occident à la peine, pas la Russie

Publication: 29/12/2015
Malgré une légère récession, l'industrie de l'armement reste très prospère

Malgré une légère récession, l’industrie de l’armement reste très prospère

Bien que les fabricants d’armement occidentaux continuent de truster les premières places des groupes les plus puissants du marché, ces derniers présentent toutefois un chiffre d’affaires en recul d’1,5% en 2014. Ce n’est pas le cas de la Russie qui affiche une santé resplendissante avec une explosion de près de 50% de ses ventes, souligne la récente étude de l’Institut de recherche sur la paix internationale de Stockholm (Sipri).

Si le chiffre d’affaires des 100 premiers fabricants de la planète est en repli pour la quatrième année consécutive, il n’y a encore rien d’alarmant, puisqu’il atteint la confortable barre des 411 Mds $ en 2014, soit plus de cent fois le budget annuel des opérations de maintien de la paix de l’ONU. Les Etats-Unis et l’Europe  se partagent 80% du gâteau, mais leurs ventes en valeur accusent une baisse de 3,2 points par rapport à l’année précédente, souligne le Parisien.

Les 36 entreprises représentant le reste du monde enregistrent également des résultats plus que probants avec une hausse de 25% de leurs revenus. La Holding russe, Almaz-Anteï, n’y est pas étrangère puisqu’elle se place au 11ème rang avec un chiffre d’affaires de 8,8 Mds $, très loin derrière le leader mondial, l’américain Lockheed Martin (37,5 Mds $) !

Pour rappel, Almaz-Anteï produit le missile BUK qui fut mis en cause dans la destruction du Boeing 777 de la Malaysia Airlines dans le ciel ukrainien en juillet 2014.

Source : Le Parisien

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Palantir recrute un spécialiste du marché français

Palantir, l’entreprise de Big Data spécialisée dans le renseignement, est à la recherche d’un analyste en études de marché, spécialisé... Voir l'article

Paris veut concurrencer Londres sur le marché de l’or

Alors que les banques centrales européennes passent depuis des décennies par “le Loco London” pour réaliser des transactions avec de l’or... Voir l'article

Iran : les sanctions de Donald Trump entrent en jeu

Levées sous la présidence d’Obama, les sanctions américaines à l’encontre des secteurs pétrolier et financier iraniens retrouvent de leur superbe... Voir l'article

Irak : Bagdad double ses recettes pétrolières

L’Etat irakien a annoncé que ses recettes liées au pétrole ont pratiquement doublé au mois d’octobre par rapport à la... Voir l'article

  • Urgent

    La souveraineté numérique est une question de souveraineté nationale

    Alors que le Cloud Act américain menace plus que jamais les données des États et entreprises européens, des sociétés hexagonales tirent leur épingle du jeu... Voir l'article

    Palantir recrute un spécialiste du marché français

    Palantir, l’entreprise de Big Data spécialisée dans le renseignement, est à la recherche d’un analyste en études de marché, spécialisé dans le secteur français. Après... Voir l'article

  • personnalites

    Interpol interloquée après la démission de son président chinois

    L’Organisation internationale de police criminelle a pris acte de la démission de son président chinois, Meng Hongwei, reçue le 7 octobre dernier. Ce dernier, accusé de... Voir l'article

    Iran : les sanctions de Donald Trump entrent en jeu

    Levées sous la présidence d’Obama, les sanctions américaines à l’encontre des secteurs pétrolier et financier iraniens retrouvent de leur superbe à compter du lundi 5... Voir l'article

    USA : Donald Trump souhaite mettre fin au droit du sol

    Le président américain, toujours très actif en matière de politique migratoire, milite désormais pour que les Etats-Unis mettent fin au droit du sol. Un système... Voir l'article