Armement : l’Occident à la peine, pas la Russie

Publication: 29/12/2015
Malgré une légère récession, l'industrie de l'armement reste très prospère

Malgré une légère récession, l’industrie de l’armement reste très prospère

Bien que les fabricants d’armement occidentaux continuent de truster les premières places des groupes les plus puissants du marché, ces derniers présentent toutefois un chiffre d’affaires en recul d’1,5% en 2014. Ce n’est pas le cas de la Russie qui affiche une santé resplendissante avec une explosion de près de 50% de ses ventes, souligne la récente étude de l’Institut de recherche sur la paix internationale de Stockholm (Sipri).

Si le chiffre d’affaires des 100 premiers fabricants de la planète est en repli pour la quatrième année consécutive, il n’y a encore rien d’alarmant, puisqu’il atteint la confortable barre des 411 Mds $ en 2014, soit plus de cent fois le budget annuel des opérations de maintien de la paix de l’ONU. Les Etats-Unis et l’Europe  se partagent 80% du gâteau, mais leurs ventes en valeur accusent une baisse de 3,2 points par rapport à l’année précédente, souligne le Parisien.

Les 36 entreprises représentant le reste du monde enregistrent également des résultats plus que probants avec une hausse de 25% de leurs revenus. La Holding russe, Almaz-Anteï, n’y est pas étrangère puisqu’elle se place au 11ème rang avec un chiffre d’affaires de 8,8 Mds $, très loin derrière le leader mondial, l’américain Lockheed Martin (37,5 Mds $) !

Pour rappel, Almaz-Anteï produit le missile BUK qui fut mis en cause dans la destruction du Boeing 777 de la Malaysia Airlines dans le ciel ukrainien en juillet 2014.

Source : Le Parisien

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Samjiyon, la nouvelle lubie urbaine de Kim Jong-un

Reconstruire Samjiyon, tel est l’objectif du dictateur nord-coréen, Kim Jong-Un. Dans les faits, cette cité, chef-lieu d’un comté situé à... Voir l'article

Médecine : la téléconsultation prend de l’ampleur sur le territoire

L’Assurance maladie a annoncé jeudi 12 septembre que le processus de téléconsultation auprès des généralistes avait atteint la barre des... Voir l'article

Les terres rares, l’or noir de la Chine

“Le Moyen-Orient a du pétrole, la Chine a des terres rares“, disait Deng Xiaoping, en 1992. Depuis, rien n’a changé.... Voir l'article

  • Urgent

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article