Israël : “L’accord nucléaire avec l’Iran est derrière nous” estime Moshe Yaalon

Publication: 29/10/2015
Tel-Aviv ne s'oppose plus à l'accord nucléaire iranien

Tel Aviv ne s’oppose plus à l’accord nucléaire iranien

Le ministre de la Defense israélien, Moshe Yaalon, a annoncé lors d’une conférence de presse à Washington que le désaccord avec les Etats-Unis sur l’accord nucléaire iranien n’avait plus lieu d’être.

« L’accord avec l’Iran est derrière nous. Nous devons à présent regarder vers l’avenir » a-t-il précisé. Le chef du Pentagone américain, Ash Carter, a parallèlement tenu à rassurer Tel Aviv sur le bien-fondé de cet accord : « Il reste toujours une source d’incertitude et de risque, cependant l’Iran doit s’y conformer ou faire face à une menace militaire des À‰tats-Unis. »

M.Yalon a souligné que l’accord était susceptible de geler le programme nucléaire de Téhéran pendant quinze ans. Toutefois, ce dernier a estimé que la menace iranienne était en mesure de renaître aussitôt ce délai passé : « Nous allons à nouveau avoir affaire à un Iran doté d’un armement nucléaire. Et nous devons être prêts. »

Pour rappel, le Parlement iranien a approuvé, le 14 octobre dernier, l’accord sur le nucléaire conclu en juillet dernier entre Téhéran et le G5+1 (À‰tats-Unis, Russie, Chine, France, Royaume-Uni et Allemagne). Le vote était intervenu après un débat féroce entre les députés. La motion pour approuver l’accord sur le nucléaire avait ainsi été adoptée avec 161 voix pour, 59 contre et 13 abstentions. Ce dernier avait été largement salué comme un triomphe diplomatique en Occident. Cependant, Israël s’y était fermement opposé par la voix de son Premier ministre, Benjamin Netanyahou.

Source : Time of Israel et The Australian

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Cyber-sécurité : des hackers grassement rémunérés pour détecter des failles

Si le marché mondial de la cyber-sécurité affiche une santé insolente, ce dernier le doit avant tout aux hackers, ses... Voir l'article

Le Liban dénonce une nouvelle violation israélienne de sa souveraineté

Alors qu’Israël poursuit la construction d’un mur polémique à la frontière avec le pays du Cèdre, Beyrouth multiplie plaintes et... Voir l'article

La Norvège abaisse sa production de pétrole pour 2019

Le premier producteur de pétrole du Vieux Continent a décidé d’abaisser sa production pour 2019, à l’image de l’Arabie saoudite... Voir l'article

Retrait des troupes US de Syrie : Trump met le frein à main

Décidés à se retirer du territoire syrien, les Etats-Unis confirment toutefois que cette opération délicate diplomatiquement et militairement ne se... Voir l'article

  • Urgent

    Cyber-sécurité : des hackers grassement rémunérés pour détecter des failles

    Si le marché mondial de la cyber-sécurité affiche une santé insolente, ce dernier le doit avant tout aux hackers, ses ennemis héréditaires. Une poignée d’entre... Voir l'article

    Le Liban dénonce une nouvelle violation israélienne de sa souveraineté

    Alors qu’Israël poursuit la construction d’un mur polémique à la frontière avec le pays du Cèdre, Beyrouth multiplie plaintes et appels auprès du Conseil de... Voir l'article

  • personnalites

    Retrait des troupes US de Syrie : Trump met le frein à main

    Décidés à se retirer du territoire syrien, les Etats-Unis confirment toutefois que cette opération délicate diplomatiquement et militairement ne se fera pas dans l’urgence. “L’Etat... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

    Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux.  Selon Europe 1, “cette ancienne journaliste... Voir l'article