Syrie : le Front al-Nosra prend de la distance avec Al-Qaïda

La branche syrienne d’Al-Qaïda (environ 8000 hommes) a annoncé une rupture tactique avec la « maison mère » afin de mettre fin à la distinction établie par la coalition entre l’organisation et les rebelles locaux. Le groupe se nommera désormais « Front Fateh al-Cham » ou « Conquête de la Syrie » en arabe.

« Nous avons décidé d’arrêter d’opérer sous le nom du Front al-Nosra et de recréer un nouveau groupe qui n’aura aucun lien avec des parties étrangères », a annoncé jeudi 28 juillet son chef, Abou Mohammad al-Jolani.

Avant de préciser que cette manœuvre visait à « protéger la révolution syrienne et à faire ôter les prétextes avancés par la communauté internationale » qui a intégré cette faction dans la liste des groupes terroristes.

Concrètement, le Front, proche des rebelles au contraire de l’EI, souhaite se prémunir contre une éventuelle action militaire russo-américaine, souligne La Presse, qui indique toutefois que cette décision ne signifie pas pour autant une rupture idéologique avec Al-Qaïda.

Le média canadien s’appuie sur des propos tenus par le général Joe Votel qui dirige le commandement militaire américain au Moyen-Orient : « Ces organisations sont extraordinairement rusées, extraordinairement flexibles. Elles peuvent peut-être ajouter une branche à l’arbre, la rendre un peu différente, mais cette branche trouve son origine dans une idéologie et une approche fondamentale. Au centre de tout ça, c’est toujours Al-Qaïda« , a-t-il martelé.

Pour rappel, Washington et Moscou ont trouvé un accord la semaine dernière pour mener une lutte commune contre al-Nosra et l’EI, ce qui a certainement motivé le changement stratégique d’Abou Mohammad al-Jolani.

Source : La Presse

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.