Brésil : annulation d’un contrat avec l’Ukraine sur des tirs commerciaux de fusée

La collaboration entre les deux pays avait été étrennée en octobre 2003 par la création d’une entreprise commune, Alcantara Cyclone Space. Le partenariat prévoyait le lancement du premier Cyclone-4 depuis le centre spatial brésilien d’Alcantara en 2013.

« Le projet a pris du plomb dans l’aile car le Brésil n’a pas réussi à honorer ses engagements financiers tandis que Kiev n’a pas respecté les modalités techniques de l’accord » précise l’expert de l’industrie spatiale et militaire brésilien, Nelson During. Le projet a donc fini par stagner. Autre raison invoquée par le spécialiste, le changement d’orientation de la politique brésilienne en matière de coopération spatiale internationale : « Un lanceur VLS a explosé en août 2003 sur la base d’Alcantara, un accident ayant entraîné la mort de 21 personnes parmi le personnel technique. »

La résiliation du contrat engendrerait pour le géant sud-américain « 10 ans de pertes spatiales et de conséquences politiques fâcheuses avec l’Ukraine » rajoute M.During. Un autre protagoniste pourrait cependant s’inviter à la table des négociations : « La Russie prépare le lancement d’une base au Brésil. Le projet a été présenté en avril dernier au salon international LAAD Défense et sécurité de Rio de Janeiro et aurait convaincu le Gouvernement » conclut l’expert.

Source : Sputnik France

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.