Vers une stabilisation du marché pétrolier en 2019 ?

Publication: 29/05/2019

Le recul des stocks mondiaux d’or noir couplé à la stabilisation de la demande mondiale devrait permettre au marché pétrolier de s’équilibrer lors ce cru 2019.

L’information a été officialisée lundi par le ministre koweïtien du Pétrole, Khaled al Fadhel. L’intéressé a toutefois précisé que les tensions commerciales toujours plus prégnantes au sein de l’axe Washington-Pékin, et la hausse de la production US de gaz de schiste, étaient de nature à contrarier cette prévision à court terme. Un postulat également lié aux possibles sanctions de l’oncle Sam planant sur Caracas, tout comme l’instabilité politiques régnant actuellement en Libye.

“Ces perspectives incertaines font qu’il est difficile pour l’OPEP et ses alliés d’avoir une vision claire de l’évolution de l’offre au second semestre. (En conséquence),  il est trop tôt pour dire si les producteurs étendront au-delà du mois du juin leurs objectifs actuels en matière de pompage (…) (Sachant) que l’impact de la décision annoncée récemment par le gouvernement américain de ne pas prolonger les exemptions accordés à de gros acheteurs de brut iranien ne se fait pas encore sentir.” (Khaled al Fadhel)

Comme le rappelle le site Easy Bourse, l’organisation et ses alliés ont décidé au mois de décembre dernier de réduire l’offre mondiale d’1,2 million de barils par jour. Dans les faits, l’OPEP a convenu de réduire sa production de 800 mille barils par jour (bpj), tandis que ses alliés non membres de l’OPEP, dont la Russie, ont accepté de réduire celle-ci de 400 milles bpj.

A suivre…

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays,... Voir l'article

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : les forces kurdes trouvent un accord avec Damas pour contrer l’offensive d’Ankara

    Alors que la déferlante turque s’abat actuellement sur les forces armées kurdes de Syrie (FDS) positionnées au nord du pays, le régime de Bachar al-Assad... Voir l'article

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article