Afghanistan : les forces de sécurité multiplient les bavures envers les civils

Publication: 29/05/2018

Les forces de sécurité afghanes se sont rendues coupables d’une effroyable bavure lundi lors d’une opération anti-terroriste réalisée de nuit dans le district de Chaparhar, proche de la frontière avec le Pakistan. Alors que les soldats visaient officiellement des cibles issues du mouvement taliban, c’est une habitation civile de la famille du président du Sénat, Fazel Hadi Muslimyaar, qui “en a fait les frais”.

Kaboul a annoncé avoir immédiatement ouvert une enquête afin de faire la lumière sur cette affaire particulièrement troublante, vous en conviendrez. Et pour cause, si la mort de 9 civils – dont des femmes et enfants – est à dénombrer, c’est le nom du propriétaire de la maison qui interpelle. Il s’agit d’un proche du président du Sénat en personne.

Malheureusement, cette malheureuse affaire n’est pas une première dans le pays, loin s’en faut, puisqu’une école coranique située au Nord-Est a elle aussi été frappée le mois dernier par des frappes aériennes effectuées par des hélicoptères de l’armée.

Selon RFI, qui relaie l’information, des familles assistaient à ce moment-là à la remise de certificats religieux de leurs enfants. Au final, 36 personnes perdirent la vie durant l’assaut, dont 30 enfants. Pour se dédouaner, les autorités avaient une nouvelle invoqué une opération anti-talibans. La réunion des terroristes était alors sensée se dérouler au sein d’une école religieuse.

Source : RFI

Article connexe :

Afghanistan : mort d’un commandant de l’Etat islamique

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

L’Indonésie veut le Rafale

Après moults annonces contradictoires, l’Indonésie a franchi un pas décisif en signant un « contrat initial » portant sur l’achat de 36... Voir l'article

Le trouble jeu de Moscou au Tchad et en RCA

Ils ne seraient officiellement que 535. Mais des sources diplomatiques évoquent plutôt le chiffre de 1 700 « mercenaires russes... Voir l'article

Les tentaculaires réseaux de Moukhtar Abliazov au Parlement européen

Judiciairement acculé par plusieurs pays, dont le Royaume-Uni, les Etats-Unis, l’Ukraine ou la Russie, Moukhtar Abliazov jouit encore du statut... Voir l'article

248 études offrent un regard plus incisif sur l’impact de l’HCQ sur le traitement du Covid-19

Alors que des traitements peu coûteux tels que l’hydroxychloroquine + azithromycine ou encore l’ivermectine sont pour le moment totalement ignorés... Voir l'article

  • Urgent

    L’Indonésie veut le Rafale

    Après moults annonces contradictoires, l’Indonésie a franchi un pas décisif en signant un « contrat initial » portant sur l’achat de 36 Rafale à la France. Mais... Voir l'article

    Le trouble jeu de Moscou au Tchad et en RCA

    Ils ne seraient officiellement que 535. Mais des sources diplomatiques évoquent plutôt le chiffre de 1 700 « mercenaires russes », présents à Bangui, la... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    10 ans après la mort de Kadhafi en Libye : après lui, le Déluge ?

    Dix ans après le soulèvement populaire et la guerre civile, le chaos et les divisions règnent toujours en Libye. Malgré la constitution d’un gouvernement intérimaire... Voir l'article

    Côte d’Ivoire : Alassane Ouattara pleinement mobilisé contre le terrorisme

    Alors que la cible géographique des attaques se déplace vers le golfe de Guinée, le président ivoirien affiche une combativité sans faille contre le terrorisme.... Voir l'article

    Djibouti : Ismaël Omar Guelleh est candidat, pour la 4ème fois, à sa propre succession

    Le dénouement de cet épisode de la vie « démocratique » djiboutienne ne sera un mystère pour personne : le président de la République Ismaël Omar Guelleh règne en... Voir l'article