Moscou fustige la politique anti-russe de l’OTAN

Plusieurs hauts responsables russes ont profité de la 8ème édition de la conférence de Moscou sur la sécurité internationale (mercredi 24 avril) pour fustiger la politique de l’OTAN vis-à-vis de la Russie. Une stratégie diplomatique visant à présenter la Mère Patrie comme une menace imminente pour les membres de l’Organisation de l’Atlantique nord.

Ce fut ainsi le cas du ministre de la Défense, Sergueï Choïgou, particulièrement cynique au moment de prendre place sur le pupitre :

“L’OTAN essaie de présenter la Russie comme une menace majeure pour l’Occident, alors que cette manière de voir est tout à fait infondée. (Concrètement), ce désir domine  la politique de l’Alliance de l’Atlantique Nord qui s’appuie sur le principe du ‘je l’ai imaginé et j’y ai cru’.”

… Mais aussi du général, Valéry Guérassimov, chef d’état-major des forces armées, qui s’est davantage focalisé sur l’aspect géostratégique :

“L’OTAN doit cesser ses activités militaires près de ses frontières afin de réduire les tensions. L’abandon des activités déstabilisantes des forces armées du bloc près des frontières occidentales de Russie ainsi que du déploiement des contingents supplémentaires et des infrastructures militaires dans les pays baltes et de l’Europe orientale peuvent constituer une condition importante en faveur d’une baisse des tensions.”

… Quant au ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, ce dernier y est lui aussi allé de sa “petite pique” : 

“L’élargissement persistant de l’OTAN et le renforcement de ses capacités antimissiles et de l’infrastructure militaire à l’est ont mené à une grave crise de confiance dans la région euro-atlantique.”

Une réponse de l’OTAN, et notamment des Etats-Unis, devrait donc suivre dans les plus brefs délais. A suivre donc…

Articles connexes :

Menace russe : les Etats baltes obtiennent gain de cause auprès de l’OTAN

OTAN : vers un “Schengen militaire” ?

Le rapprochement Suède-OTAN inquiète la Russie

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.