Malgré une présence américaine accrue, la Somalie subit encore la foudre des Shebab

La capitale somalienne a essuyé samedi 28 décembre un terrible attentat; un quotidien effrayant devenu malheureusement monnaie courante à Mogadiscio. Dans les faits, au moins 90 personnes ont péri alors qu’elles se trouvaient à proximité d’un centre de collecte des impôts. Ce dernier ayant subi un attentat à la voiture piégée.

Selon Le Parisien, ce nouveau drame s’est produit à l’intersection de l’Ex-Kontrool Afgoye, un point névralgique extrêmement fréquenté reliant Mogadiscio au sud et au sud-ouest de la Somalie. L’explosion s’est d’ailleurs révélée particulièrement dévastatrice puisque la police fait état d’un bilan provisoire de 90 morts et plus de 70 blessés. Mais aussi de nombreuses voitures détruites, tout comme un car d’étudiants particulièrement endommagé.

Concrètement, si Washington a rouvert son ambassade somalienne en décembre 2018, et compte pas moins de 5 bases sur le territoire, force est de constater que ni les troupes de l’Amisom dépêchées sur place, ni les forces nationales présentes en appui n’arrivent à obtenir des résultats efficaces dans cet épineux dossier.

Une équation insoluble

Pour rappel, le gouvernement central résiste toujours tant bien que mal aux assauts répétés du terrorisme. Le soutien dont il bénéficie sur l’échiquier mondial auprès de l’ONU et surtout de l’Union africaine n’est bien sûr pas étranger à cela. Malheureusement, cela ne suffit pas ou plus.

Et pour cause, bien que les islamistes des shebab disposent d’une marge de manœuvre plus faible depuis 2011 et la perte de Mogadiscio, ils restent malgré tout encore très actifs. Notamment dans de vastes zones rurales, d’où ils mènent des opérations de guérilla et des attentats-suicides jusque dans la capitale.

A lire aussi : 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.