Les BRICS souhaitent créer une bourse mondiale de l’or

Afin de suppléer les principales plateformes d’échanges d’or qu’ils jugent désuètes (le Loco London et le Comex, situées respectivement à Londres et New York), les BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) souhaitent moderniser ce marché en créant une bourse mondiale dédiée. 

“Nous discutons de la possibilité de créer un marché unique de l’or entre les BRICS”, a récemment confirmé Sergueï Chvetsov, le premier vice-président de la Banque centrale de Russie. Cette hypothèse prend d’autant plus de poids qu’un mémorandum pour le développement d’un axe sino-russe a déjà été signé en ce sens par les deux pays (prévu pour 2018).

L’intéressé estime dans la foulée “qu’il est nécessaire de structurer des relations d’échange et de compensation. Et cela, afin que les acheteurs intervenant sur ce marché (puissent) avoir la possibilité de choisir la place sur laquelle ils investissent.”

Plus de flexibilité

Et pour cause, Londres et New York sont actuellement les seuls interlocuteurs de référence sur ce business, mais leurs plateformes sont trop cloisonnées et leurs principaux membres (des banques américaines, britanniques ou des branches londoniennes de banques internationales) trop peu actifs, martèlent les acteurs majeurs de ce dossier.

Pour rappel, Moscou s’affirme peu à peu comme l’acheteur référent du minerai à l’échelle planétaire. Il est en également le troisième producteur mondial. Ses réserves sont ainsi passées de 406,9 à 1715,8 tonnes entre 2007 et 2017.

Source : RT

Article connexe :

Moscou et Pékin veulent substituer leurs monnaies au dollar

 

 

 

 

 

 

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.