Affaire du Bardo : l’Italie refuse l’extradition d’un ressortissant marocain vers la Tunisie

Musée du Bardo

La Cour d’appel de Milan a indiqué qu’Abdelmajid Touil, suspecté par la justice tunisienne de complicité dans l’attentat du Bardo le 18 mars dernier, ne sera pas extradé par l’Italie.

L’homme de nationalité marocaine est accusé par Tunis d’avoir apporté un soutien logistique aux terroristes responsables du drame dans l’enceinte du musée (21 morts). Cependant, ce crime, s’il est avéré, est passible de la peine capitale en Tunisie.

Cette hypothèse éteint donc toute possibilité d’une extradition italienne de l’intéressé vers ce pays comme le souligne le président de la Cour d’appel de Milan, Giovanni Canzio : « La convention bilatérale d’extradition Italie-Tunisie ne prévoit aucun mécanisme de conversion de la peine de mort en une autre peine de réclusion. »

Le magistrat a également précisé que l’arrestation reposait sur peu d’éléments concrets au regard des informations fournies par la justice tunisienne. Ce dernier a déclaré que « le suspect avait été immédiatement libéré mais qu’il restait toutefois sous le coup d’une enquête internationale pour terrorisme. »

Source : Huffington Post

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.