Crise ukrainienne : le G7 prêt à sanctionner à nouveau la Russie

La Russie n'est pas à l'abri de nouvelles sanctions
La Russie n’est pas à l’abri de nouvelles sanctions

Les pays du G7 (anciennement G8 avant l’expulsion de Moscou) ont indiqué lors de la clôture du sommet en Bavière (Schloss Elmau), lundi 28 septembre, que de nouvelles sanctions étaient envisageables contre la Russie en raison de la crise persistante en Ukraine.

Angela Merkel, la chancelière allemande, a précisé que la levée des sanctions dépendaient toujours du respect par Moscou des accords de Minsk signés en février ; accords prévoyant une trêve dans les combats qui opposent les séparatistes pro-russes et les forces ukrainiennes.

Mais cela n’en prend pas le chemin comme le souligne le communiqué du Groupe (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Royaume-Uni, Japon) : « Nous sommes préoccupés par la récente intensification des combats sur la ligne de contact. Nous réitérons l’appel au plein respect du cessez-le-feu et au retrait des armes lourdes lancé à toutes les parties. »

Quant à François Hollande, il a également confirmé cette tendance, « s’il était démontré que la Russie continue d’armer et maintient sa présence militaire à l’est de l’Ukraine. » Cependant, la levée des sanctions n’est toujours pas d’actualité a-t-il annoncé.

Source : The Huffington Post

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.