Conflit Syrien : Obama accepte de collaborer avec la Russie et l’Iran

Publication: 28/09/2015
Obama

Obama envisage de collaborer avec la Russie et l’Iran

Le président américain a indiqué lors d’un discours devant l’Assemblée des Nations unies être prêt à travailler avec tous les pays dans la résolution du conflit syrien, y compris la Russie et l’Iran. Il a omis volontairement de nommer le régime syrien, condamnant avec fermeté la politique de terreur de Bachar el-Assad. Barack Obama a qualifié ce dernier de « tyran qui massacre des enfants innocents. »

Les Etats-Unis peuvent donc envisager un rapprochement avec Moscou et Téhéran, mais pas avec l’armée syrienne. Ce n’est pas une surprise car le Secrétaire d’À‰tat américain, John Kerry, avait récemment déclaré que « le soutien militaire de la Russie à el-Assad pourrait sensiblement augmenter le risque de confrontation avec les forces de la coalition actuellement sur place pour enrayer la menace de l’Etat Islamique. »

Washington craint en effet que Vladimir Poutine prenne un ascendant important sur ce dossier. Ce dernier a en conséquence critiqué la politique d’Obama en Syrie et juge « illégal et inefficace le soutien américain apporté à certains rebelles anti-Assad. » Il a également précisé que le déploiement de troupes russes en Syrie n’était pas encore à l’ordre du jour, bien que le média The Aviationist ait confirmé, il y a peu, la présence de plusieurs avions de chasse de ce pays sur place.

Un groupe de travail, réunissant les À‰tats-Unis, la Russie, l’Arabie saoudite, l’Iran, la Turquie et l’À‰gypte est appelé à se réunir à compter du mois d’octobre pour traiter ce dossier brûlant.

Source : Radio Canada

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a... Voir l'article

Réunion internationale à Bahreïn pour sécuriser les voies maritimes du golfe Persique

Les représentants d’une soixantaine de nations se réunissent à compter de lundi à Manama, et cela durant deux jours, pour... Voir l'article

Moscou “juge de paix” dans le dossier du nord syrien

Alors que le récent retrait américain au nord de la Syrie a ouvert la brèche à une offensive turque sur... Voir l'article

Un chercheur français de l’Institut d’études politiques détenu depuis trois mois en Iran

Si les tensions entre Washington et Téhéran sur le dossier du nucléaire iranien se répercutent fatalement sur l’ensemble des acteurs... Voir l'article

  • Urgent

    Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

    Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a néanmoins décidé de procéder à... Voir l'article

    Réunion internationale à Bahreïn pour sécuriser les voies maritimes du golfe Persique

    Les représentants d’une soixantaine de nations se réunissent à compter de lundi à Manama, et cela durant deux jours, pour évoquer l’épineux dossier de la... Voir l'article

  • personnalites

    Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

    Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a néanmoins décidé de procéder à... Voir l'article

    Un chercheur français de l’Institut d’études politiques détenu depuis trois mois en Iran

    Si les tensions entre Washington et Téhéran sur le dossier du nucléaire iranien se répercutent fatalement sur l’ensemble des acteurs majeurs de l’échiquier international, il... Voir l'article

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article