Afghanistan : l’armée veut expulser les talibans de Kunduz

L'armée cherche à reprendre Kunduz aux mains des talibans
L’armée cherche à reprendre Kunduz aux mains des talibans

L’armée afghane souhaite reprendre Kunduz, une des villes les plus peuplées du pays (300 000 habitants) aux mains des talibans depuis le 28 septembre. Elle bénéficie d’un soutien aérien américain pour tenter de déloger le groupe terroriste des murs de la cité.

Le ministère de la Défense afghan a indiqué que « l’opération, menée par « des renforts » venus de plusieurs provinces, a déjà permis de reprendre le quartier général de la police de la province et la prison, vidée lundi de ses centaines de détenus par les insurgés. » Le porte-parole de la police de la province de Kunduz s’est également montré rassurant sur l’issue de la bataille : « Les forces afghanes font face à la résistance des talibans mais réussissent à progresser. »

Le chef des talibans, le mollah Akhtar Mansour, qui a pris la suite du mollah Omar (présumé décédé) cet été à la tête de l’organisation, ne l’entend pas de cette oreille. Ce dernier avait annoncé lundi soir « une grande victoire. » Et cette déclaration d’un commandant taliban installé à Peshawar (Pakistan) vient conforter cette hypothèse : « Nous ne pourrons peut-être pas tenir la ville sur le long terme, mais (cette opération) est une réponse à l’assertion du gouvernement afghan que nous sommes uniquement en position de force dans la zone frontalière du Pakistan. »

Le bilan pourrait être lourd puisque l’ONG Médecins sans frontières, qui intervient actuellement sur les lieux, avoue « devoir soigner des dizaines de blessés. »

Le mollah Omar avait pourtant annoncé, début juillet, que les talibans étaient prêts à engager des négociations de paix avec les responsables afghans et étrangers tant que les idéaux de l’Islam étaient respectés dans le processus. Ce n’est donc plus d’actualité depuis la nomination du mollah Akhtar Mansour.

Source : La Dépêche

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.