Gemalto place ses pions pour le rachat de Safran Identity & Security

Publication: 28/08/2016

Le leader mondial de la carte SIM, Gemalto, a confirmé ses velléités de rachat de Safran Identity & Security (ex-Morpho) spécialisée dans la biométrie et l’identité numérique.

Après avoir cédé en avril dernier Morpho Detection (détection d’explosifs) au britannique Smiths Group pour 630 millions d’euros, Safran souhaite vendre le reste de sa branche sécurité afin de se recentrer sur les secteurs aéronautique et de défense. Mais à une condition : que le repreneur potentiel soit en mesure de lui faire franchir un cap en terme de développement.

Une opportunité sur laquelle Gemalto souhaite ainsi capitaliser. Toutefois, la concurrence s’annonce particulièrement rude sur ce dossier, puisque les fonds Bain Capital-Ardian (USA-France), KKR (USA), CVC (Luxembourg), ainsi que le duo Advent (USA)-Oberthur Technologies (France), se sont également manifestés.

Olivier Piou, le directeur général de la structure basée à Amsterdam, a donc profité de la présentation des résultats du deuxième trimestre 2016 (le 26 août) pour annoncer officiellement son intérêt pour Safran Identity & Security : “Contrairement à ces candidats, qui ont des projets plutôt financiers, nous proposons un vrai projet industriel”, surligne-t-il.

Avant de poursuivre : “Nous voulons réellement développer Morpho en lui offrant notre réseau commercial, notre savoir-faire dans la sécurité numérique et notre infrastructure de recherche. Ensemble nous pourrions porter notre capacité de R&D à un milliard d’euros sur trois ans.”

Et de conclure en tuant dans l’œuf toute hypothèse de restructuration de la filiale de Safran : “Il y a peu de recouvrement entre les deux sociétés. Morpho est peu présent dans les cartes SIM. Et nous ne sommes pas présents dans les équipements de sécurité des gouvernements. Avec cette opération, nous voulons nous étendre notamment vers les solutions d’identification biométrique”, promet-il.

Ce dernier a d’ailleurs rappelé que Gemalto avait déjà démontré par le passé son savoir-faire en matière d’intégration d’entités rachetées telles que “Gemplus et Axalto en 2006 ou encore la société américaine SafeNet en 2015.”

Source : L’Usine Digitale

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Mondial 2022 au Qatar : les tensions dans le golfe Persique s’opposent au nouveau format

La Fifa a confirmé mercredi 22 mai que la plus célèbre compétition du ballon rond restera en 2022 au format... Voir l'article

Vers un système de protection internationale pour les réfugiés vénézuéliens ?

Ecoeurés par l’inexorable crise économique et politique que traverse le géant sud-américain, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont choisi... Voir l'article

Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième... Voir l'article

L’application WhatsApp encore frappée par les hackers

La très populaire application de messagerie, WhatsApp (1,5 milliard d’utilisateurs dans le monde), a subi récemment une cyber-attaque majeure. Une... Voir l'article

  • Urgent

    Mondial 2022 au Qatar : les tensions dans le golfe Persique s’opposent au nouveau format

    La Fifa a confirmé mercredi 22 mai que la plus célèbre compétition du ballon rond restera en 2022 au format classique de 32 équipes. Le... Voir l'article

    Vers un système de protection internationale pour les réfugiés vénézuéliens ?

    Ecoeurés par l’inexorable crise économique et politique que traverse le géant sud-américain, plus de 3 millions de Vénézuéliens ont choisi de déserter le territoire depuis... Voir l'article

  • personnalites

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article

    Libye : Emmanuel Macron exige un cessez-le-feu sans condition

    Le président français a rencontré mercredi 8 mai le le chef du gouvernement d’Union nationale libyen (GNA) reconnu par l’ONU, Fayez el-Sarraj, afin de faire... Voir l'article

    Des élections législatives incertaines au Bénin

    Le Bénin de Patrice Talon traverse une crise politique sans précédent. Pour la première fois depuis trente ans, l’opposition béninoise ne présentera aucune liste aux... Voir l'article