Syrie : Moscou crée des couloirs humanitaires à Alep

Publication: 28/07/2016

La Russie a annoncé la mise en place d’une opération humanitaire de grande ampleur en Syrie. De nombreux canaux humanitaires vont ainsi être érigés dès le 28 juillet dans la ville d’Alep afin de permettre aux civils et combattants volontaires de rendre les armes en toute sécurité.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a évoqué quatre itinéraires possibles de ce type conjointement gérés avec les forces gouvernementales de Bachar el-Assad.

A noter, qu’un couloir est également prévu sur la route du Castello au Nord-Ouest de la ville, plus connue sous le nom de “route de la mort” : “Il s’agit uniquement d’assurer la sécurité des habitants d’Alep et de leur apporter une aide médicale“, a-t-il souligné dans la foulée.

Pour rappel, la ville est actuellement scindée entre les positions du régime (Ouest) et celles des rebelles (Est); ces dernières restant totalement assiégées par les premières. L’aide humanitaire n’est d’ailleurs pas en mesure d’y pénétrer en raison de la fermeture de la route du Castello par les hommes d’el-Assad, son unique axe de ravitaillement.

Le ministre justifie cet état de fait par une stratégie contreproductive des insurgés : “Nous avons à de nombreuses reprises appelé les parties s’opposant au cessez-le-feu, mais chaque fois les combattants ont violé la trêve, bombardé des zones habitées, attaqué les positions des forces gouvernementales”, fustige-t-il.

Avant de constater, las, que la cité ainsi que ses environs était “par conséquent soumise à une situation humanitaire difficile.”

Le régime a pour sa part décrété une amnistie présidentielle pour les rebelles qui se rendraient “pacifiquement”, relaie parallèlement l’Agence officielle Sana.

Source : Le Matin

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition... Voir l'article

Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre... Voir l'article

Smartphones : après Huawei, Apple à nouveau dépassé par un concurrent chinois

Désormais, l’iPhone de la marque à la pomme est la quatrième référence du marché mondial de smartphones avec 35,3 millions... Voir l'article

Les Saoudiennes autorisées à quitter le territoire de leur propre chef

Riyad a annoncé jeudi 1er août que les Saoudiennes de plus de 21 ans pourront prochainement quitter le territoire sans... Voir l'article

  • Urgent

    Corne de l’Afrique : l’amour ne dure qu’un an ?

    Maître de conférence à l’Université catholique de Lille, Sciences Po – USPC, Sonia Le Gouriellec analyse l’actuelle période de transition dans la région de la... Voir l'article

    Venezuela : les négociations entre Caracas et l’opposition au point mort

    Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, et le chef de l’opposition et du Parlement, Juan Guaido, n’arrivent toujours pas à s’entendre sur les futures échéances politiques... Voir l'article

  • personnalites

    Affaire Meng Hongwei : Pékin rompt sa coopération policière avec la France

    Près de huit mois après la disparition de son mari, Hongwei Meng, ex-patron chinois d’Interpol, Grace Meng avait obtenu en mai dernier le statut de... Voir l'article

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article