Conflit israélo-palestinien : le prince William évoque la Palestine en tant que pays

Publication: 28/06/2018

Au lendemain d’une visite à Jérusalem où il s’est entretenu avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, le prince William a poursuivi son périple régional mercredi 27 juin pour rencontrer à Ramallah, Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne.

A cette occasion, le représentant britannique n’a pas manqué de pimenter l’actualité de la politique internationale en saluant “les relations étroites (entretenues) entre les deux pays”. A savoir le Royaume-Uni bien entendu, mais aussi les Territoires palestiniens qui souffrent à l’ONU du simple statut d’état observateur… non membre de l’institution.

Vous en conviendrez, ce qualificatif détonne dans le jargon diplomatique propre aux responsables occidentaux. Et peu se risqueraient à utiliser les termes “Etat” ou “pays” pour évoquer la Palestine. Sous peine de se mettre définitivement à dos les autorités israéliennes.

Un acte délibéré ?

Sans surprise, le ministère des Affaires étrangères britannique s’est trouvé dans l’obligation de clarifier la situation, ce qu’il a finalement fait partiellement : “Notre gouvernement soutient la création d’un État palestinien souverain, indépendant et viable, coexistant avec Israël dans la paix et la sécurité”, a indiqué un porte-parole. Avant de confirmer dans la foulée que “le Royaume-Uni reconnaîtra un État palestinien au moment où cela favorisera le plus la paix.”

De son côté, Mahmoud Abbas a noté les bonnes grâces en provenance de la Perfide Albion et a annoncé qu’il souhaitait “parvenir à la paix avec Israël”.

Source : Europe 1

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La France donne un coup de pouce financier au Tchad

Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique.... Voir l'article

Washington sanctionne trois hauts fonctionnaires nord-coréens

Alors que le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne est toujours au point mort, les Etats-Unis ont décidé de durcir le... Voir l'article

D.Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux. ... Voir l'article

Finlande : le réacteur Olkiluoto-3 d’Areva encore retardé ?

Après plus de 10 ans de retard, la production régulière du réacteur nucléaire finlandais de type EPR Olkiluoto-3 (OL3), réalisé par le... Voir l'article

  • Urgent

    La France donne un coup de pouce financier au Tchad

    Emmanuel Macron, très présent dans le dossier G5 Sahel, continue à fortifier la liaison Paris-N’Djamena, relaie le site Mondo Afrique. Le locataire de l’Elysée a... Voir l'article

    Washington sanctionne trois hauts fonctionnaires nord-coréens

    Alors que le dossier de la dénucléarisation nord-coréenne est toujours au point mort, les Etats-Unis ont décidé de durcir le ton en sanctionnant trois hauts... Voir l'article

  • personnalites

    D.Trump choisit la porte-parole du Département d’Etat comme ambassadrice US à l’ONU

    Heather Nauert, la porte-parole du département d’Etat américain, devrait normalement être nommée ambassadrice des Etats-Unis à l’ONU, relaie plusieurs médias internationaux.  Selon Europe 1, “cette ancienne journaliste... Voir l'article

    Laurent Gbagbo au cœur des élections sénatoriales dans le Mississippi

    Dans le Mississippi, les « miterms » n’ont pas dit leur dernier mot : un dernier poste de sénateur reste encore à pourvoir. Alors que le second tour... Voir l'article

    Interpol interloquée après la démission de son président chinois

    L’Organisation internationale de police criminelle a pris acte de la démission de son président chinois, Meng Hongwei, reçue le 7 octobre dernier. Ce dernier, accusé de... Voir l'article