Conflit israélo-palestinien : le prince William évoque la Palestine en tant que pays

Publication: 28/06/2018

Au lendemain d’une visite à Jérusalem où il s’est entretenu avec le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, le prince William a poursuivi son périple régional mercredi 27 juin pour rencontrer à Ramallah, Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne.

A cette occasion, le représentant britannique n’a pas manqué de pimenter l’actualité de la politique internationale en saluant “les relations étroites (entretenues) entre les deux pays”. A savoir le Royaume-Uni bien entendu, mais aussi les Territoires palestiniens qui souffrent à l’ONU du simple statut d’état observateur… non membre de l’institution.

Vous en conviendrez, ce qualificatif détonne dans le jargon diplomatique propre aux responsables occidentaux. Et peu se risqueraient à utiliser les termes “Etat” ou “pays” pour évoquer la Palestine. Sous peine de se mettre définitivement à dos les autorités israéliennes.

Un acte délibéré ?

Sans surprise, le ministère des Affaires étrangères britannique s’est trouvé dans l’obligation de clarifier la situation, ce qu’il a finalement fait partiellement : “Notre gouvernement soutient la création d’un État palestinien souverain, indépendant et viable, coexistant avec Israël dans la paix et la sécurité”, a indiqué un porte-parole. Avant de confirmer dans la foulée que “le Royaume-Uni reconnaîtra un État palestinien au moment où cela favorisera le plus la paix.”

De son côté, Mahmoud Abbas a noté les bonnes grâces en provenance de la Perfide Albion et a annoncé qu’il souhaitait “parvenir à la paix avec Israël”.

Source : Europe 1

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18%... Voir l'article

Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des... Voir l'article

Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à... Voir l'article

Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique... Voir l'article

  • Urgent

    Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

    L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18% à l’échelle planétaire. La protection... Voir l'article

    Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

    Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des rebelles, Riek Machar, les violences... Voir l'article

  • personnalites

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article

    B. Netanyahou promet de ne pas relâcher l’étreinte sur l’implantation iranienne en Syrie

    Lors d’un discours récent effectué à l’école de l’Armée de l’air israélienne, le Premier ministre hébreu, Benjamin Netanyahou, a réitéré sa volonté d’empêcher l’ennemi héréditaire... Voir l'article