Le Qatar répond à l’embargo saoudien en boycottant ses produits

Publication: 28/05/2018

Soumis depuis près d’un an à un embargo économique instauré par le quatuor Riyad, Abou Dhabi, Le Caire et Manama, le Qatar a décidé de contre-attaquer en boycottant l’ensemble des produits en provenance de ses encombrants voisins.

Bien que cette mesure soit plus politique qu’autre chose – car ce genre d’articles se faisaient déjà rares sur le territoire qatari – le gouvernement a décidé d’envoyer un nouveau signal au roi Salman d’Arabie saoudite sur sa capacité à ne pas rompre sous la pression.

Un récent rapport du FMI en date du mois de mars démontre en effet que l’Etat gazier parvient actuellement à surnager en créant de nouvelles voies commerciales hors du golfe Persique.

Et cela, alors que “les investissements étrangers et les dépôts du secteur privé local ont baissé dans le même temps de 40 milliards de dollars depuis l’adoption des sanctions”.

Statu quo

Un postulat sans grandes conséquence, poursuit le document, puisque Doha parvient à compenser “ce recul par des injections de liquidités effectuées par la Banque centrale du Qatar et la Qatar Investment Authority”.

Pour rappel,  l’Arabie saoudite accuse le Qatar d’entretenir “une liaison dangereuse” avec son ennemi héréditaire iranien. Mais aussi de participer au financement du terrorisme au Moyen-Orient.

Source : RFI

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent... Voir l'article

La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle... Voir l'article

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme... Voir l'article

Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide... Voir l'article

  • Urgent

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article