Crise ukrainienne : la menace russe s’éloigne de Kiev

La Russie confirme qu’elle concentrera désormais sur efforts sur la prise de contrôle de l’est de l’Ukraine. Vladimir Poutine semble ainsi préparer son peuple à une éventuelle réduction de ses ambitions loin de de Kiev, relaie The Herald Scotland.

Le Kremlin a déclaré que « l’opération militaire spéciale » en Ukraine se concentrera sur « l’objectif principal, la libération du Donbass ». Dans les faits, cette décision pourrait découler sur une réduction de l’invasion russe, car les troupes ukrainiennes regagneraient du terrain autour de la capitale.

Le ministère russe de la Défense a également précisé avoir accompli la « première phase des opérations militaires »; Ses forces se focalisant désormais sur cette région en partie détenue par les rebelles séparatistes soutenus par la Russie.

De son côté, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, a indiqué que plus de 16 000 soldats russes avaient été tués dans le conflit alors qu’il appelait Moscou à négocier la fin de la guerre, mais a averti qu’il n’abandonnerait pas son territoire souverain.

Quant aux responsables occidentaux, ces derniers considèrent que la mise au point du géant soviétique était une reconnaissance d’une surcharge de ses forces. En ce sens, Vladimir Poutine pourrait devoir suspendre les opérations autour de Kiev et d’autres villes pendant qu’elles se concentrent sur l’est du pays.

« Il est clair que la Russie reconnaît qu’elle ne peut pas poursuivre ses opérations sur plusieurs axes simultanément », a d’ailleurs déclaré un expert international dont le nom n’a pas filtré. « Elle doit donc concentrer ses forces, notamment son approvisionnement logistique et sa puissance de feu, sur un nombre plus limité d’approches. »

A suivre…

Articles en relation