Fidel Castro : « Cuba n’a pas besoin de cadeaux des Etats-Unis »

Si les deux ennemis historiques ont entamé un virage diplomatique historique avec la visite le 20 mars dernier de Barack Obama à La Havane, l’ex-président cubain Fidel Castro a toutefois affirmé ce jour que son pays n’oublierait pas ses confrontations passées avec les Etats-Unis.

« Nous n’avons pas besoin que l’empire nous fasse cadeau de quoi que ce soit. Nos efforts seront légaux et pacifiques, parce que c’est notre engagement envers la paix et la fraternité de tous les peuples (…) Que personne ne se fasse d’illusions sur le fait que le peuple de ce pays noble et désintéressé renoncera à la gloire et aux droits, à la richesse spirituelle acquise par le développement de l’éducation, la science et la culture. »

Retiré depuis 2006 de la gouvernance cubaine, ce dernier n’a pas mâché ses mots dans ce texte publié par le quotidien d’Etat Granma une semaine après la venue du président américain.

Fidèle Castro rajoute même, non sans ironie, avoir couru le risque de subir un infarctus en écoutant les paroles d’Obama tout en citant dans la foulée une longue liste de contentieux passés entre les deux nations.

Cependant, celui-ci a fait preuve de plus de pragmatisme et de sagesse dans la suite de son récit : « Ma modeste suggestion est qu’il réfléchisse et qu’il n’essaie pas d’élaborer des théories sur la politique cubaine. »

Pour rappel, F.Castro (90 ans en août prochain) n’a plus fait d’apparition publique depuis juillet 2015. Seuls les médias officiels locaux continuent toujours de publier des informations et des photos à son sujet.

Source : Romandie

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.