Attentats de Paris : la mère de l’un des kamikazes se confie

Fatima Hadfi doit porter un fardeau éternel
Fatima Hadfi doit porter un fardeau éternel

Bilal Hadfi (20 ans), originaire de la banlieue bruxelloise, s’est fait exploser au Stade de France, le 13 novembre dernier, sans toutefois faire de victime. Sa mère, Fatima Hadfi, a décidé de témoigner de cette expérience très douloureuse sur la chaîne belge, Maghreb TV. Elle avoue avec une grande dignité que « personne n’est à l’abri. »

Cette mère de famille originaire du Maroc confie avec une grande détresse que rien n’a pu empêcher l’entrée de son fils dans la sphère djihadiste malgré un environnement familial structuré : « Ils ont été pris dans un engrenage. Ils ont été arrachés à leur famille (…) On ne peut rien prévoir. Il vivait comme tout le monde. Il allait à l’école (…) C’était un bon garçon, aimable et serviable. Malgré cela, on a su le déstabiliser. »

Elle ne peut également cacher un culpabilité pesant trop lourdement sur ses épaules : « Je sais très bien qu’en m’exprimant dans les médias, je vais entendre des méchancetés. Elle aurait dû, elle aurait pu… Moi-même, je me le suis dit. J’aurais dû être plus à l’écoute, plus proche de mes enfants alors que je le suis déjà. En Syrie, ils font tout pour que les jeunes coupent avec leur famille. »

Aujourd’hui, son combat est de récupérer la dépouille de son enfant toujours présente à Paris, « mais rien ne bouge » confie-t-elle.

Source : RTL

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.