Crimée : le rapport de force russo-ukrainien s’emballe

Publication: 27/11/2018

La capture de navires ukrainiens, dimanche, par les gardes-côtes russes au niveau du pont du détroit de Kertch – qui relie la Crimée annexée par Moscou au territoire voisin – a provoqué l’ire du président ukrainien, Petro Porochenko. Ce dernier évoque désormais “la menace d’une guerre totale” entre les frères ennemis.

Le chef d’Etat reproche en effet au Kremlin d’avoir augmenté drastiquement sa présence militaire le long de la frontière (chars, hommes..). Mai aussi sur la mer d’Azov et en Crimée. Il ne s’est d’ailleurs pas privé de le faire savoir aux médias de son pays :

“Je ne veux pas que quelqu’un pense que ce sont des jeux d’enfant. L’Ukraine fait face à la menace d’une guerre totale avec la Fédération russe.”

Il s’agit ainsi de la première confrontation militaire ouverte entre Moscou et Kiev depuis l’annexion en Crimée Et le début la même année d’un conflit armé dans l’est de l’Ukraine entre forces ukrainiennes et séparatistes pro-russes qui a fait plus de 10 000 morts, ajoute de son côté La Croix.

A ce stade, tout contact semble rompu entre les deux états-majors. Angela Merkel, la chancelière allemande, se chargeant de faire l’intermédiaire. Il est également important de noter que Donald Trump pourrait renoncer à rencontrer Vladimir Poutine, le cas échéant, lors du sommet du G20 en Argentine prévu à la fin de la semaine.

Pour information, le gouvernement ukrainien a décrété la loi martiale dans une dizaine de régions. Et cela, dès mercredi, poursuit le média. Le but : “Permettre aux autorités locales durant un mois de mobiliser ses citoyens, de réguler l’activité des médias et de limiter les rassemblements publics.”

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle... Voir l'article

Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme... Voir l'article

Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide... Voir l'article

Aluminium chinois : des mesures protectionnistes pour quoi faire ?

Si l’administration américaine a récemment supprimé les tarifs douaniers frappant les importations d’acier et d’aluminium en provenance du Mexique et... Voir l'article

  • Urgent

    La loi favorisant les extraditions vers la Chine embrase Hong Kong

    Alors qu’un projet de loi favorisant sensiblement l’extradition de citoyens hongkongais vers la Chine est actuellement à l’étude dans l’hémicycle de ce territoire semi-autonome, la... Voir l'article

    Les djihadistes étrangers emprisonnés, outil du hard power irakien

    Le gouvernement irakien a décidé d’utiliser les quelques 500 djihadistes étrangers détenus dans les geôles du pays comme une arme diplomatique particulièrement efficace sur la... Voir l'article

  • personnalites

    Bénin : derrière la dérive autoritaire de Patrice Talon, l’ombre de la Chine ?

    Plus d’un mois après le scrutin législatif du 28 avril 2019 dont l’opposition a été exclue, les violences post-électorales continuent de secouer le Bénin, ce... Voir l'article

    Brexit : le chef de la diplomatie britannique se prononce en faveur d’une sortie négociée

    Le ministre britannique des Affaires étrangères, Jeremy Hunt, qui brigue le poste de Premier ministre au sein de la Perfide Albion, entend trouver un accord... Voir l'article

    Emmanuel Macron ne souhaite pas suivre Washington sur le dossier Huawei

    Alors que Washington a blacklisté les équipements du groupe chinois, Huawei, pour la construction de ses réseaux mobiles de cinquième génération (5G) – tout en... Voir l'article