Lait contaminé : Lactalis toujours dans la torpeur

Publication: 27/10/2018

Plongé dans une épopée judiciaire peu enviable liée à la contamination de dizaines d’enfants à la salmonelle en fin d’année dernière, le groupe Lactalis est désormais suspecté d’avoir continué à écouler 8000 tonnes de lait contaminé produit au sein de l’usine de Craon (Mayenne), épicentre de l’affaire.

L’information a été confirmée par Le Canard Enchaîné dans son édition du mercredi 24 octobre. Le quotidien satyrique se faisant écho de documents transmis par la préfecture de Mayenne.

“La décision de laisser consommer les 8000 tonnes de poudre nous a surpris. Car à l’époque on ne savait pas si la tour produisant le lait pour les adultes était elle aussi contaminée. C’était prendre un risque inutile pour la santé publique”, a ainsi révélé un fonctionnaire de la DGCCRF (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) sous couvert d’anonymat.

De son côté, le groupe laitier a sans surprise formellement démenti ce fâcheux contre-temps :

“Les 8000 tonnes visées par le Canard Enchaîné ont été fabriquées sur la Tour 2 non objet de la contamination et conditionnées sur un circuit d’ensachage indépendant. Aussi en toute transparence avec les autorités, ces produits n’étaient pas concernés par le retrait/rappel.”

Pour information, François de Rugy, le nouveau ministre de la Transition écologique, s’est montré particulièrement offensif concernant ces révélations au micro de LCI :

“Il y a une procédure judiciaire en cours par rapport aux faits qui concernaient le lait infantile. Si jamais Lactalis a essayé de frauder par rapport aux consignes qui lui avaient été données, évidemment elle doit être condamnée”.

Affaire à suivre…

Source : L’Obs

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes... Voir l'article

Nuages noirs sur Chine rouge

Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les... Voir l'article

Syrie : Washington retire ses troupes au Nord et laisse les forces kurdes à la merci d’Ankara

Si Donald Trump avait indiqué au moins de janvier dernier que le retrait des forces US du nord-est de la... Voir l'article

La France renforce sa coopération militaire avec le Tchad

Très présente dans le dossier G5 Sahel, la France continue sa lune de miel avec le Tchad en officialisant six... Voir l'article

  • Urgent

    Le charbon est loin d’avoir dit son dernier mot

    Alors que le charbon, largement stigmatisé lors de la Cop 21 parisienne, fait partie des énergies fossiles les plus polluantes de la planète, force est... Voir l'article

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

  • personnalites

    Nuages noirs sur Chine rouge

    Xi Jinping se voit comme le successeur de Mao Tsé-toung. Mais la démonstration de force organisée par Pékin pour les 70 ans de la fondation... Voir l'article

    Alstom, scandale d’Etat ?

    Les modalités et les ramifications de la vente d’Alstom Energie à son concurrent américain General Electric plongent l’observateur dans un océan d’incompréhension. La justice française... Voir l'article

    Le Maroc, entre tradition et progrès

    ENTRETIEN. Géopolitologue et islamologue, Charles Saint-Prot est un des meilleurs spécialistes français du Maroc. A l’occasion des vingt ans de règne du roi Mohammed VI,... Voir l'article