GB : Londres consolide sa présence militaire en Afghanistan

Publication: 27/10/2015
L'armée britannique restera en Afghanistan en 2016

L’armée britannique restera en Afghanistan en 2016

Le secrétaire à la Défense, Michael Fallon, a annoncé que la présence militaire britannique sur le sol afghan sera prolongée d’une année en raison du manque de maîtrise de la situation intérieure par les autorités locales.

M.Fallon a reconnu dans un message adressé au Parlement « qu’il faudrait davantage de temps pour que les Forces de sécurité et de défense nationales afghanes parviennent pleinement au niveau d’une force de combat capable d’apporter une totale sécurité à la population afghane. » Ce dernier rajoute également que « Londres devrait maintenir en 2016 le format actuelle de la mission militaire dans ce pays pour contribuer à édifier un Afghanistan sûr et stable. »

Pour rappel, l’armée britannique qui ne participe plus aux missions de combat, compte encore 450 soldats sur place. Elle était appelée à se retirer à la fin de l’année, mais les dernières insurrections des talibans dans la ville de Kunduz (nord), et dans la province du Helmand (sud) ont mis en évidence une instabilité sécuritaire loin d’être résolue sur le territoire.

Source : Nouvel Observateur

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

“Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du... Voir l'article

Burkina Faso : un gouvernement en faillite

À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo,... Voir l'article

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

  • Urgent

    Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

    “Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du Cérale, auprès de France 24.... Voir l'article

    Burkina Faso : un gouvernement en faillite

    À neuf mois des élections présidentielles, le Burkina Faso traverse une crise sécuritaire, aggravée par d’importants troubles socio-économiques. Eddie Komboïgo, principale figure de l’opposition et... Voir l'article

  • personnalites

    Venezuela : le leader de l’opposition, Juan Guaido, peine à convaincre

    “Juan Guaido est à la tête d’une opposition fatiguée”, confirme Florence Pinot de Villechenon, professeure à l’ESCP et directrice du Cérale, auprès de France 24.... Voir l'article

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article