Les clés d’Emmanuel Macron pour relancer l’Europe

Publication: 27/09/2017

Dans un discours prononcé mardi 26 septembre auprès des étudiants de la Sorbonne, Emmanuel Macron a énoncé ses solutions pour relancer l’Europe sur la durée. Et cela sur de nombreux aspects.

“Défense européenne, parquet européen contre l’internationale terroriste, intégration des réfugiés, transition écologique, performance numérique”. Autant de pistes sur lesquelles planche actuellement le président de la République pour relancer l’UE.

« Cet oral », particulièrement attendu, a démontré que l’intéressé voulait bousculer Bruxelles dont les institutions sont jugées “trop faibles, trop lentes, et trop inefficaces pour faire face aux grands défis contemporains.”

E.Macron a donc vivement milité “pour une Europe souveraine, unie et démocratique”, en insistant largement sur le premier point; une souveraineté qui devra s’appliquer en priorité sur la sécurité :

“En matière de Défense, notre objectif vise une capacité d’action autonome de l’Europe. Et cela, en complément de l’OTAN. Au début de la prochaine décennie, l’UE devra être ainsi dotée d’une force commune d’intervention, d’un budget de Défense commun et d’une doctrine commune pour agir.”

Un domaine qui comprend également le terrorisme dans sa globalité. A l’image du contrôle des frontières et des flux migratoires :

“Face à l’internationale du terrorisme, l’Europe de la sécurité doit être notre bouclier. Nous souhaitons pour cela créer une académie du renseignement, destinée à renforcer les liens entre nos pays par des actions de formation et d’échange. (D’autres part, nous fonderons) un parquet européen contre la criminalité organisée et le terrorisme.”

… Mais aussi le contrôle des frontières, des flux migratoires, et des procédures d’asile. Un ensemble “trop disparate” à son goût.

“Nous nous devons d’accueillir dignement ceux qui ont droit à l’asile, et renvoyer les autres. L’UE doit financer un large programme européen de formation et d’intégration pour les réfugiés.

Il est d’ailleurs question de créer un office européen de l’asile afin d’harmoniser les procédures. Tout comme des fichiers interconnectés et des documents d’identité biométriques sécurisés dans le but d’établir progressivement une police des frontières européenne.”

Le chef d’Etat a clos ce chapitre afin d’aborder le financement accru des secteurs éducatif, énergétique et de santé :

Selon France 24, “E.Macron s’est dit prêt à verser à l’aide au développement l’intégralité des ressources de la taxe sur les transactions financières, qu’il souhaite étendre à toute l’Europe. Il a également plaidé pour un partenariat stratégique avec l’Afrique.”

Avant de poursuivre sur la problématique au combien épineuse de la transition écologique :

“Nous devons garantir la souveraineté et la sécurité alimentaire d’une Europe qui doit être à l’avant-garde de cette transition, en transformant transports (plus de voitures propres), logements, industries (plus de politique agricole commune).

Pour ce faire, il faut ériger une taxe carbone aux frontières du (Vieux Continent). Bien entendu, cela ne se fera pas en un jour, je connais les résistances de certains.”

Et de conclure sur les chapitres numérique et budgétaire :

“Nous proposerons de créer dans les deux ans une agence européenne pour l’innovation pour être en position d’innovateur et non de suiveur (…) Quant à notre puissance industrielle et monétaire, elle passe par un budget plus fort au cœur de la zone euro.

Un ensemble qui doit dépendre d’un marché unique plus simple et plus protecteur, associé à une politique commerciale refondée pour assurer la transparence dans les négociations, le respect de l’exigence sociale et environnementale, ainsi que la réciprocité.”

Source : France 24

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Donald Trump lève les sanctions US à l’encontre de Taïwan, au grand dam de la Chine

Selon Courrier International, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a levé samedi 9 janvier toutes les restrictions qui encadraient les... Voir l'article

Les pays du Golfe fument le calumet de la paix mais n’enterrent pas la hache de guerre

Après trois ans de blocus, Riyad et ses alliés ont scellé leur réconciliation avec Doha sous la pression d’une Administration... Voir l'article

Facebook fait main basse sur les données des utilisateurs de WhatsApp

À partir du 8 février prochain, les utilisateurs de WhatsApp, propriété de Facebook, auront l’obligation de partager leurs données avec... Voir l'article

L’UE révise l’indice de surveillance de la qualité de l’air

L’Agence européenne pour l’environnement a mis en place depuis le 1er janvier un nouveau mode de calcul de la qualité... Voir l'article

  • Urgent

    Donald Trump lève les sanctions US à l’encontre de Taïwan, au grand dam de la Chine

    Selon Courrier International, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a levé samedi 9 janvier toutes les restrictions qui encadraient les contacts entre l’oncle Sam et... Voir l'article

    Facebook fait main basse sur les données des utilisateurs de WhatsApp

    À partir du 8 février prochain, les utilisateurs de WhatsApp, propriété de Facebook, auront l’obligation de partager leurs données avec les autres entités du groupe... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Donald Trump lève les sanctions US à l’encontre de Taïwan, au grand dam de la Chine

    Selon Courrier International, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a levé samedi 9 janvier toutes les restrictions qui encadraient les contacts entre l’oncle Sam et... Voir l'article

    Les pays du Golfe fument le calumet de la paix mais n’enterrent pas la hache de guerre

    Après trois ans de blocus, Riyad et ses alliés ont scellé leur réconciliation avec Doha sous la pression d’une Administration Trump pressée d’achever sa “grande... Voir l'article

    Syrie : Bachar el-Assad appelle les réfugiés à rentrer au bercail

    Alors que le président syrien a retrouvé une certaine autorité sur le sol syrien dévasté et divisé entre forces locales, russes, iraniennes, kurdes ou encore... Voir l'article