Emmanuel Macron milite pour une défense européenne moins dépendante de Washington

Publication: 27/08/2018

Face à l’impatience de Donald Trump – qui souhaite que les Etats membres de l’Otan investissent 2% de leur PIB en matière de défense – Emmanuel Macron a annoncé lundi 27 août devant 250 ambassadeurs “qu’il présentera dans les prochains mois un projet de renforcement de la sécurité en Europe”.

Ce dernier estime en effet que le Vieux Continent doit désormais compter sur ses forces vives, et non uniquement sur le géant américain. “L’Europe ne peut plus remettre sa sécurité aux seuls États-Unis. C’est à nous aujourd’hui de prendre nos responsabilités et de garantir la sécurité et donc la souveraineté européenne”, a-t-il déclaré, sans détour.

Avant de poursuivre sur le même ton : “Nous devons tirer toutes les conséquences de la fin de la Guerre froide et lancer une réflexion exhaustive sur ces sujets avec tous les partenaires de l’Europe. (Y compris) la Russie”. En conséquence, “les progrès substantiels vers la résolution de la crise ukrainienne, tout comme le respect du cadre de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe), seront, bien entendu, des conditions préalables à des avancées réelles avec Moscou”, a-t-il ajouté.

Dans ce but, l’intéressé entend remodeler le jeu des alliances “en revisitant l’architecture européenne de défense et de sécurité”. Et cela, “en lançant un dialogue rénové sur la cybersécurité, les armes chimiques, les armements classiques, les conflits territoriaux, la sécurité spatiale ou la protection des zones polaires, tout particulièrement avec la Russie”.

Source : Europe 1

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Les entreprises sont-elles préparées au risque cyber ?

Une récente étude pointe du doigt le faible niveau de défense des entreprises aux risques de cyber-attaques. Avec la généralisation... Voir l'article

Facebook et Twitter : une politique de censure à double tranchant ?

Les élections américaines, qui ont finalement couronné le démocrate Joe Biden, malgré les accusations de fraude de son rival Donald... Voir l'article

Nucléaire : l’Iran va-t-elle tirer profit de l’élection américaine ?

Selon une information de I24 News, le gouvernement iranien a informé mercredi 13 janvier à l’Agence internationale de l’énergie atomique... Voir l'article

Donald Trump lève les sanctions US à l’encontre de Taïwan, au grand dam de la Chine

Selon Courrier International, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a levé samedi 9 janvier toutes les restrictions qui encadraient les... Voir l'article

  • Urgent

    Facebook et Twitter : une politique de censure à double tranchant ?

    Les élections américaines, qui ont finalement couronné le démocrate Joe Biden, malgré les accusations de fraude de son rival Donald Trump, ont également vu émergé... Voir l'article

    Nucléaire : l’Iran va-t-elle tirer profit de l’élection américaine ?

    Selon une information de I24 News, le gouvernement iranien a informé mercredi 13 janvier à l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) du processus d’avancement de... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    Facebook et Twitter : une politique de censure à double tranchant ?

    Les élections américaines, qui ont finalement couronné le démocrate Joe Biden, malgré les accusations de fraude de son rival Donald Trump, ont également vu émergé... Voir l'article

    Donald Trump lève les sanctions US à l’encontre de Taïwan, au grand dam de la Chine

    Selon Courrier International, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a levé samedi 9 janvier toutes les restrictions qui encadraient les contacts entre l’oncle Sam et... Voir l'article

    Les pays du Golfe fument le calumet de la paix mais n’enterrent pas la hache de guerre

    Après trois ans de blocus, Riyad et ses alliés ont scellé leur réconciliation avec Doha sous la pression d’une Administration Trump pressée d’achever sa “grande... Voir l'article