La Corée du Nord continue-t-elle de peaufiner ses installations nucléaires ?

Publication: 27/06/2018

Alors que le sommet de Singapour – qui s’est déroulé mardi 12 juin entre Donald Trump et Kim Jong-un – a abouti sur un accord de dénucléarisation complète de la péninsule coréenne, Pyongyang continuerait pourtant de developper ses installations, révèle la presse internationale.

Selon le site helvète, RTS, qui relaie l’information, “des images satellite récentes montrent non seulement que les opérations se poursuivent actuellement à Yongbyon – le principal site nucléaire nord-coréen – mais aussi que le Nord y mène des travaux sur les infrastructures”.

Le site de référence sur ce dossier, 38 North, fait en effet état d’une activité anormale dans l’usine d’enrichissement d’uranium. Tout en confirmant parallèlement “la présence de plusieurs nouvelles installations, dont un bureau d’ingénierie et une allée conduisant à un bâtiment abritant un réacteur”.

Néanmoins, 38 North explique dans la foulée que ces travaux ne doivent pas être obligatoirement reliés à une provocation du régime de Kim Jong-un :On peut (logiquement) s’attendre à ce que les équipes chargées du nucléaire fassent comme d’habitude en attendant des ordres spécifiques de Pyongyang”, note le média.

Pour rappel, les contours du texte signé par les deux protagonistes restent encore très énigmatiques, c’est un euphémisme : “Le document tient (seulement) sur une page et reste très vague dans ses formulations, y compris en termes de calendrier. Il reprend de précédents engagements de Pyongyang, jamais mis en œuvre, sans préciser que la dénucléarisation doit être vérifiable et irréversible, comme le réclamaient les Etats-Unis avant le sommet”, indique l’Obs, qui couvrait l’événementEn conséquence, il est encore trop tôt pour affirmer que ce dossier est définitivement clos.

Sources : RTS et L’Obs

Article connexe :

Corée du Nord : une dénucléarisation en question

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un... Voir l'article

La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à... Voir l'article

Le Danemark va créer des îles éoliennes pour booster sa production d’énergie verte

Le but : se doter d’une capacité d’énergie offshore de 10 GW supplémentaire à même d’assurer les besoins en électricité... Voir l'article

La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7... Voir l'article

  • Urgent

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La Russie veut blinder son réseau Internet en cas de déstabilisation du système occidental

    Les fournisseurs d’accès Internet russes vont recevoir et installer à court terme des équipements testés par le Kremlin permettant à Moscou d’assurer l’indépendance de son... Voir l'article

  • personnalites

    Sultanat d’Oman : les défis de Haitham ben Tarek

    Sayed Haïtham ben Tarek al-Saïd succède à Qabous Ibn Saïd al-Saïd sur le trône d’Oman. Le nouveau sultan hérite d’un pays relativement stable même s’il... Voir l'article

    La France libère pour la première fois l’un de ses ressortissants parti combattre en Syrie

    Flavien Moreau (33 ans), intercepté en 2013 par les services de renseignement hexagonaux et condamné en novembre 2014 à 7 ans de prison, a été... Voir l'article

    Chine : un chercheur emprisonné pour avoir créé des jumelles génétiquement modifiées

    Pour avoir bravé les principes éthiques les plus fondamentaux du monde scientifique, He Jiankui, chercheur à la Southern University of Technology de Shenzhen, a écopé... Voir l'article