Crise financière de 2008 : un impact dévastateur sur la santé ?

Publication: 27/05/2016

La crise bancaire et financière de l’automne 2008, qui faisait suite à celle des subprimes l’année précédente, aurait directement engendré une surmortalité mondiale liée aux différentes formes de cancer, révèle une étude* publiée jeudi 26 mai dans la revue britannique The Lancet.

Ainsi, la hausse du chômage et les coupes budgétaires dans le secteur de la santé qui en découlent, siègent en bonne place sur le banc des accusés, souligne le média : “On associe la récente crise économique à 260 000 morts supplémentaires par cancer dans les pays de l’OCDE entre 2008 et 2010, dont 160 000 au sein de l’Union européenne.”

Le docteur Mahiben Maruthappu, qui chapeaute les recherches à l’Imperial College de Londres,  précise d’ailleurs dans la foulée “qu’à l’échelle planétaire, on dénombre bien plus de 500 000 morts supplémentaires par cancer pendant cette période.”

Avant de poursuivre : “Le cancer est la cause principale des décès dans le monde, donc comprendre comment les changements économiques peuvent influer sur la survie à cette maladie est crucial.”

Et de conclure sur une note alarmante : “Nous avons découvert que la hausse du chômage était associée à une augmentation de la mortalité par cancer, mais que la couverture de santé générale protégeait la population contre ces effets (…) Des économies sur les soins de santé peuvent donc coûter des vies, car le lien entre chômage et surmortalité a été le plus marqué pour les cancers que l’on peut traiter”, précise-t-il.

Ce dernier cible en conséquence “les cas de cancer du sein, de la prostate ou encore le cancer colorectal.”

Plus concrètement, l’étude démontre qu’une hausse du chômage d’un pourcent engendrerait 0,37 mort par cancer supplémentaire pour une population de 100 000 habitants. Les chiffres s’élèvent quant à eux à 0,0053 mort supplémentaire pour un accroissement d’un pourcent des coupes budgétaires dans le secteur de la Santé.

*Les équipes britanniques et américaines ont utilisé des données de la Banque mondiale et de l’OMS, en se focalisant sur les liens de cause à effet entre chômage-coupes budgétaires dans la Santé et mortalité par cancer dans plus de 70 pays, représentant plus de deux milliards de personnes. Ils ont suivi les tendances entre 1990 et 2010, les données après cette date n’étant pas disponibles.

Source : La Libre

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

La “Fête des célibataires”, véritable mine d’or pour l’e-commerce chinois

Si cette fête singulière au sein de l’Empire du Milieu est destinée à apporter du réconfort aux personnes seules tous... Voir l'article

Berlin annonce l’ouverture d’une nouvelle centrale de charbon

Alors que l’Allemagne s’est engagée à abandonner le charbon en 2038 afin de se rapprocher des objectifs inhérents à l’Accord... Voir l'article

Climat : l’oncle Sam tourne définitivement le dos à l’Accord de Paris

Actée en 2017 par Donald Trump, la sortie américaine de l’Accord de Paris de 2015 (COP 21) est en entrée... Voir l'article

A Sotchi, la Russie acte son grand retour en Afrique

La Russie tente de se réimplanter en Afrique où elle accuse plusieurs longueurs de retard sur les Chinois et les... Voir l'article

  • Urgent

    La “Fête des célibataires”, véritable mine d’or pour l’e-commerce chinois

    Si cette fête singulière au sein de l’Empire du Milieu est destinée à apporter du réconfort aux personnes seules tous les 11 novembre, elle n’en... Voir l'article

    Berlin annonce l’ouverture d’une nouvelle centrale de charbon

    Alors que l’Allemagne s’est engagée à abandonner le charbon en 2038 afin de se rapprocher des objectifs inhérents à l’Accord de Paris (2015), Berlin a... Voir l'article

  • personnalites

    La formation des cadres, enjeu de la guerre économique

    ENTRETIEN. Officier des troupes de marine détaché auprès des Royal Marines britannique, Raphaël Chauvancy est l’auteur de plusieurs ouvrages consacrés aux problématiques de puissance et... Voir l'article

    Syrie : Trump souhaite protéger le pétrole à l’Est

    Après avoir annoncé le 7 octobre dernier le retrait des troupes américaines du nord de la Syrie, Donald Trump a néanmoins décidé de procéder à... Voir l'article

    Un chercheur français de l’Institut d’études politiques détenu depuis trois mois en Iran

    Si les tensions entre Washington et Téhéran sur le dossier du nucléaire iranien se répercutent fatalement sur l’ensemble des acteurs majeurs de l’échiquier international, il... Voir l'article