Pakistan : l’homme qui a aidé la CIA à localiser Ben Laden est toujours emprisonné

Publication: 27/04/2018

Le docteur Shakil Afridi, l’homme qui a aidé les Etats-Unis à localiser le repaire d’Oussamma Ben Laden en 2011, va être transféré par les autorités pakistanaises vers un lieu plus sûr. Ce dernier, considéré comme un traître dans son pays, avait agi au Pakistan pour le compte de la CIA. Et cela, sous couverture d’une fausse campagne de vaccination contre l’hépatite C. 

Alors qu’il lui reste encore 15 années d’emprisonnement à purger, Islamabad considère que sa sécurité n’est désormais plus garantie dans la prison où il séjourne. L’intéressé, âgé d’une cinquantaine d’années, a donc été transféré jeudi 26 avril. L’information a été confirmée par son frère, Jamil Afridi,  ainsi que Qamar Nadim, son avocat.

Pour rappel, S. Afridi avait été arrêté par les forces pakistanaises peu après le 02 mai 2011, date du raid organisé par Washington afin de supprimer le cerveau des attentats de New York. Ce dernier se trouvait alors à son domicile d’Abbottabad, une petite ville de garnison nationale qui abrite l’académie militaire du pays.

Le médecin fut alors condamné dans la foulée à 33 ans de prison “pour liens avec des extrémistes“, avant de voir sa peine réduite de 10 années par la suite. Depuis, les Etats-Unis effectuent un lobbying constant dans le but d’obtenir la libération de ce symbole de la lutte antiterroriste américaine. Sans succès.

Source : Le Figaro

Article connexe :

Afghanistan : mort d’un commandant de l’Etat islamique

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18%... Voir l'article

Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des... Voir l'article

Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à... Voir l'article

Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique... Voir l'article

  • Urgent

    Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

    L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18% à l’échelle planétaire. La protection... Voir l'article

    Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

    Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des rebelles, Riek Machar, les violences... Voir l'article

  • personnalites

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article

    B. Netanyahou promet de ne pas relâcher l’étreinte sur l’implantation iranienne en Syrie

    Lors d’un discours récent effectué à l’école de l’Armée de l’air israélienne, le Premier ministre hébreu, Benjamin Netanyahou, a réitéré sa volonté d’empêcher l’ennemi héréditaire... Voir l'article