Brésil : le président Lula promet la fin de la déforestation en Amazonie

Brésil : le président Lula promet la fin de déforestation en Amazonie

Alors que Lula a battu le président brésilien d’extrême droite, Jair Bolsonaro, lors des élections du 30 octobre dernier, ce dernier promet de mettre fin à toute déforestation en Amazonie d’ici 2030, relaie le média norvégien, Aftenpoften.

Concrètement, la déforestation au sein du géant sud-américain a augmenté de 60% durant les quatre années de présidence de l’ère Bolsonaro. Sous la direction de l’ancien locataire du Palais de l’Aurore, une forêt tropicale de la taille de Manhattan a ainsi fait les frais de cette politique en Amazonie, confirme l’Institut socio-environnemental du Brésil.

Le gauchiste Lula, qui prend la présidence du pays au 1er janvier, a promis de mettre fin à toute déforestation d’ici 2030. Mais cet objectif sera probablement l’une de ses promesses électorales les plus difficiles à tenir.

La déforestation, un moyen de survie pour de nombreux Brésiliens

Et pour cause, une large population amazonienne vit du commerce de ce fléau environnemental. C’est même quasiment leur seul moyen de subsistance. Les forêts sont donc défrichées pour faire place aux pâturages, et de nombreuses personnes accueillent favorablement l’exploitation minière et d’autres industries fortement génératrices d’emplois.

Sans grande surprise, Jair Bolsonaro a obtenu beaucoup plus de voix que Lula dans la région lors de la présidentielle. Et cela, après avoir autorisé durant son mandat une augmentation substantielle de l’exploitation forestière et des activités commerciales en Amazonie.

C’est notamment le cas au sein de l’État d’Acre, principalement couvert de forêt tropicale, où environ 70 % des électeurs ont voté pour lui. A Lula maintenant de jouer et de trouver les solutions pour résoudre cette épineuse équation…

Articles en relation