Le FMI réduit ses prévisions de croissance 2022 et 2023 pour l’économie mondiale

Le FMI réduit ses prévisions de croissance pour l'économie mondiale

Selon le FMI, l’économie mondiale pourrait bientôt vaciller vers la récession alors que les trois plus grandes économies du monde sont toutes au point mort et que l’inflation accélère dangereusement, relaie The Guardian.

Le Fonds monétaire international revoit à la baisse ses prévisions mondiales de croissance pour 2022 et 2023 et évoque la perspective d’un ralentissement plus prononcé. Les problèmes actuels des États-Unis, de la Chine ou encore de la zone euro ont en effet entraîné une chute de la production planétaire au deuxième trimestre 2022. Il s’agit ainsi de la première contraction du genre depuis le début de la pandémie de Covid-19.

L’institution basée à Washington penche donc désormais sur une croissance de 3,2 % en 2022 (soit une réduction de 0,4 point depuis avril)… Sachant que la croissance tourne actuellement autour de 2,9 % (0,7 point de moins que ce qui avait été prévu il y a trois mois). Ce ralentissement devrait d’ailleurs se poursuivre l’année prochaine.

Inflation galopante

Le FMI ajoute que le quatrième trimestre 2022 devrait subir une inflation mondiale de 8,3 % (en hausse par rapport à son estimation d’avril de 6,9 ​​%). Le Fonds cible notamment le Royaume-Uni – où l’inflation est désormais en voie d’atteindre 10,5 % – ainsi que la zone euro (en hausse de 2,9 points à 7,3 %) où les pressions sur le coût de la vie ne cessent de s’intensifier.

Mais ce n’est pas tout, des révisions à la baisse de la croissance en 2022 de 0,8 point aux États-Unis, 0,9 point en Allemagne et 1,1 point pour la Chine sont également inéluctables.

Un cru 2023 peu engageant

Au final, toutes les grandes économies mondiales – à l’exception du Nigeria et de l’Arabie saoudite, deux pays exportateurs de pétrole – devraient  connaître une croissance plus lente en 2023.

Par ailleurs, au niveau grandes nations industrielles, seuls le Japon et le Canada devraient connaître une croissance de plus de 1 % l’an prochain; Le FMI prévoyant une croissance de 1 % aux États-Unis et en France, de 0,8 % en Allemagne et de 0,7 % en Italie.

Articles en relation