Donald Trump obtient gain de cause pour son décret anti-immigration

Publication: 26/06/2018

Le locataire de la Maison Blanche a remporté une âpre bataille politico-judiciaire mardi 26 juin avec la validation par la Cour suprême du “Muslim ban”. Un décret fermant les frontières américaines à près de 150 millions de ressortissants issus de six pays à majorité musulmane (Yémen, Syrie, Libye, Iran, Somalie et Corée du Nord).

Cette troisième monture du texte instaurée par Washington le 27 janvier dernier a été entérinée aujourd’hui à 5 juges contre 4. Une décision qui risque une nouvelle fois de provoquer un vif émoi auprès de l’opinion internationale qui considère ce dispositif comme anti-musulman.

Les pays concernés par “cette interdiction de séjour” représentent en effet une menace terroriste avérée pour Donald Trump. L’intéressé avait d’ailleurs fait de la lutte contre “la menace musulmane” un argument majeur de campagne. Et visait même une interdiction totale du territoire US à cette population.

Satisfaire son électorat

Son discours tenu à la suite de l’attentat de San Bernardino en était d’ailleurs la plus belle illustration avec une phrase qui ne laissait pas de place aux doutes : “Le pire est à venir, nous allons subir plus de World Trade Centers”, clamait-il alors devant une foule acquise à sa cause.

Sans surprise, ces propos largement condamnés à l’international avaient fait les affaires de plusieurs groupes djihadistes, à l’image de l’organisation Al-Shabaab (affiliée à Al-Qaïda) qui avait appelé les musulmans américains à fuir l’atmosphère oppressive de l’Occident pour les terres de l’islam” en utilisant un clip à l’effigie de Trump.

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle... Voir l'article

La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée,... Voir l'article

Bruxelles et le trio Airbnb -Expedia-TripAdivor signent un accord de partage de données

L’office de statistique de l’Union européenne, Eurostat, obtiendra en conséquence des données essentielles afin de pouvoir établir et publier des... Voir l'article

L’Organisation météorologique mondiale tire le signal d’alarme

Le rapport 2019 de l’Organisation météorologique mondiale (OMM), présenté mardi 10 mars aux Nations unies, confirme que le réchauffement climatique... Voir l'article

  • Urgent

    Corruption de Big Tobacco, le cas d’école du Pakistan

    D’après une enquête de l’OCCRP (« Organized Crime and Corruption Reporting Project »), Philip Morris International alimenterait le commerce parallèle de tabac au Pakistan avec... Voir l'article

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

  • Newsletter

  • personnalites

    La chloroquine vantée par Didier Raoult, épée de Damoclès du Covid-19 ?

    L’éminent spécialiste en infectiologie, Didier Raoult, basé à Marseille, mise beaucoup d’espoir sur l’hydroxy-chloroquine. D’après le directeur de l’Institut Méditerranée, une étude menée en Chine... Voir l'article

    Nouveau report des élections en Guinée : le projet controversé d’Alpha Condé

    Le président guinéen Alpha Condé a de nouveau reporté les élections législatives et le référendum constitutionnel prévus le 1er mars. Depuis, les manifestations se poursuivent... Voir l'article

    “DSK” retrouve des couleurs via son entreprise de conseil

    Toujours étroitement associé à l’affaire du Sofitel de mai 2011, qui lui coûtera la présidentielle française de 2012, Dominique Strauss-Kahn s’est refait depuis une santé... Voir l'article