Le Venezuela annonce des billets “anti-hyperinflation”

Publication: 26/03/2018

Afin de contrer une inflation sans précédent au Venezuela (+13 000 % prévue en 2018 selon une estimation du FMI), le gouvernement Maduro a décidé d’ôter trois zéros à l’actuel bolivar. De nouveaux billets “plus light” feront donc leur apparition dans le pays dès le 04 juin prochain.

Chute des prix du pétrole, manque d’investissements à l’étranger, pénurie alimentaire, mais aussi une inflation galopante… Caracas et Nicolas Maduro sont tout sauf en bonne posture médiatique, incapables de sortir leurs concitoyens d’un marasme démentiel.

L’Etat tente donc de sortir la tête de l’eau tant bien que mal avec une dernière décision en date qui répond à une logique implacable. Il est en effet urgent de contrer l’hyper-inflation qui ronge peu à peu l’économie domestique.

Pour cela, le gouvernement a décidé de combler son manque criant de liquidés en autant trois zéros à la monnaie nationale, le bolivar, dont la dernière mise en circulation datait de décembre 2016.

Le bolivar a déjà perdu 6 zéros en dix ans 

Conséquence, “le billet de 500 bolivars (11,3 dollars au taux de change officiel, 2,1 au marché noir) sera (bientôt) la future plus grosse coupure vénézuélienne”, confirme Europe 1. De ce fait, l’actuel plus gros billet, qui était de 100 000 bolivars, se muera ainsi en billet de 100.

Une valeur en trompe-l’œil car celui-ci “suffit seulement à payer un café dans la rue”, résume l’économiste, Asdrubal Oliveros, du cabinet Ecoanalitica. “Seule une vraie politique de lutte contre l’inflation reste susceptible d’infléchir cette courbe”, prévient-il en retour.

Pour rappel, le bolivar a déjà perdu 6 zéros en dix ans “puisqu’en 2008, sous la présidence du défunt Hugo Chavez, l’Etat avait déjà lancé une nouvelle monnaie, baptisée le « bolivar fort », ôtant (de facto) trois zéros (à son prédécesseur)“.

Publié par

réagir à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.



Dans la même catégorie

Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18%... Voir l'article

Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des... Voir l'article

Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à... Voir l'article

Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique... Voir l'article

  • Urgent

    Sécurité informatique : les dépenses mondiales s’envolent

    L’année 2018 est placée sous le signe de la recrudescence des dépenses de sécurité informatique avec une hausse de 18% à l’échelle planétaire. La protection... Voir l'article

    Soudan du Sud : l’accord de paix ne sauvegarde aucunement la sécurité des civils

    Malgré l’accord de paix signé en septembre 2018 entre le président sud-soudanais en place, Salva Kiir, et le chef des rebelles, Riek Machar, les violences... Voir l'article

  • personnalites

    Brésil : Bolsonaro veut exploiter l’uranium d’une réserve indigène

    Le président brésilien compte exploiter à plein régime une importante réserve minière située dans une réserve indigène jouxtant l’Amazone, à la frontière du Venezuela et... Voir l'article

    Tensions Etats-Unis-Iran : Trump entre deux feux

    America First ! Depuis l’élection de Donald Trump en 2017, ce slogan de campagne est symbolisé par le désengagement diplomatique et militaire des Etats-Unis au... Voir l'article

    B. Netanyahou promet de ne pas relâcher l’étreinte sur l’implantation iranienne en Syrie

    Lors d’un discours récent effectué à l’école de l’Armée de l’air israélienne, le Premier ministre hébreu, Benjamin Netanyahou, a réitéré sa volonté d’empêcher l’ennemi héréditaire... Voir l'article