Le pétrole brut atteint son plus haut sommet depuis trois ans

Le prix du pétrole brut concernant les livraisons actées vers les Etats-Unis pour le mois de février a atteint 66,28 $ le baril, soit une barre jamais atteinte depuis décembre 2014 (64,89 $).

Pour autant, la dixième baisse hebdomadaire consécutive des réserves US (-1,1 millions de barils au 19 janvier selon l’Energy Information Administration) pourrait très prochainement rééquilibrer le marché, indique le site Investing. Un sentiment largement partagé par Tamas Varga, analyste chez PVM :

“Il est évident que la baisse continue des stocks américains de brut et la faiblesse du dollar ont permis au pétrole d’effacer ses pertes de la semaine dernière”, a-t-il assuré lors d’un interview accordée au Figaro.

Néanmoins, les analystes du secteur craignent que la chute à venir des tarifs de l’or noir soit contrariée par les velléités des spécialistes américains du gaz de schiste qui pourraient profiter de la hausse actuelle du brut pour augmenter leur production. “Ce qui pourrait, à terme, faire échouer les efforts de l’OPEP”, poursuit Investing.

Sources : Investing et Le Figaro

Article connexe :

Arctique-licences pétrolières : la justice norvégienne déboute plusieurs ONG

Articles en relation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.